Musique pour mixage = bonnes pratiques

Théorie et pratique du mixage cinéma, télé, radio, théâtral, événementiel, et multimédia (internet et jeu vidéo), du mono au multicanal.
Avatar de l’utilisateur
sylvainmoreau
-20 VU
-20 VU
Messages : 55
Inscription : 09 sept. 2007, 12:08

Musique pour mixage = bonnes pratiques

Message non lu par sylvainmoreau »

Salut,

Je compose de la musique pour des docs. Principalement en stéréo. J'ai une façon d'exporter que je trouve assez pratique et qui laisse des options au mix (besoin de rallonger une intro au dernier moment, une cassure, ou un renfort d'un instrument etc...)
Je fais très souvent le mix son (stéréo) des docs que je mets en musique. Et pour ça j'utilise la technique d'export ci-dessous qui me va bien. Mais je voudrais connaitre les habitudes de mixeurs pour savoir ce qui vous convient au mieux pour mixer en 5.1 (quand c'est pas moi qui mix le son) et ce qui peut aussi paraître un peu "trop complet" voir inutile dans les stems.

Donc en général j'exporte un master stéréo de la musique et c'est 90% de ce qui est utilisé. Ce master a de la compression (en multibande ou pas) et EQ et un limiteur (raisonnable).

j'exporte aussi un prémaster qui est la somme direct de mes stems (avec très rarement une toute petite reverb à 8% si j'ai besoin de mouiller le mix mais que je préfère ici que sur le master)

Ensuite j'exporte des stems (Drum / bass / Percus / Keys / guitars / synths / strings / winds / voices / fx) et des substems que je garde plus pour moi (drum (acoustic / electro) Percu (hi/mid/low) Keys (acou/elec) guitar (acou/elec) synth (pads/sequence/fx) strings(long/short/fx) etc...
Toutes les reverbs sont sur les instruments ou stems pour éviter si un réajustement du mix doit être fait de perdre des reverbs qui seraient en parallèle.

Stems et premaster sont à 0dB donc tous les stems à plat sonnent comme le premaster.

Si le mixeur à besoin d'un renfort, il peut utiliser le master sur une piste et ajouter le(s) stems qu'il veut en renfort dessous. Si pour une raison ou une autre cette superposition pose problème (phase lié à l'eq compress multibande du master ?) alors il peut utiliser le premaster et le stems en refaisant son master derrière.
Pour supprimer un stems il peut repartir des stems moins celui qui pose problème (en me demandant poliment si je suis d'accord d'un point de vue artistique)

Ce type d'export permet aussi de rallonger une intro faire un break ou une fin plus longue facilement il suffit de prendre par exemple le stem synth ou fx etc...

question 1
: est-ce que vous vous arrachez les cheveux si vous recevez un dossier musique aussi détaillés ? (accompagné avec un .txt explicatif et de mon tel)

question 2 : si le mix est en 5.1 vous préférez avoir la musique en stéréo ou en 4.0 ou en 5.1 avec le C vide (pour les dialogue). Je demande parce que je me suis déjà fait engueuler par un ingé son à qui j'ai livré du stéréo et qui se plaignait pour le centre de son 5.1... jamais compris pourquoi. Et je ne mets dans les surrounds que des reverbs ou un peu de drones (j'aime pas quand dans le mix musique des instruments se promène derrière moi) et dans le sub des renforts d'effets hits et kicks soigneusement choisis et isolés.

merci pour vos éclairages constructifs.
Avatar de l’utilisateur
Brotools
Donateur en Argent
Donateur en Argent
Messages : 1874
Inscription : 28 avr. 2012, 18:17
Localisation : paris
Contact :

Re: Musique pour mixage = bonnes pratiques

Message non lu par Brotools »

Personnellement, ça m'irait tout à fait et c'est d'ailleurs généralement ce que je reçois (entre 3 et 10 stems selon les projets et type d'orchestration).
Et je préfère effectivement des stems stéréo maitrisés que je peux spatialiser à ma guise à des stems multi-canaux (LCR,Quad, 5.0 ou 5.1) qui risquent fort de ne pas l'être (maitrisés), les ingés son musique, et encore plus les compositeurs mixant leur travail, étant rarement très au fait des problématiques du mixage en post production..... No offense.... :mrgreen:
Quant à la question du centre, c'est plutôt quand il y en a trop qu'on peut être amené à se plaindre.... ;-)
Amot
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 184
Inscription : 28 nov. 2013, 12:05
Localisation : Clermont-Ferrand

Re: Musique pour mixage = bonnes pratiques

Message non lu par Amot »

Hello,
Idem réponse de ma part. Si on me fourni cela, je suis ravi. On garde la main sur pas mal de chose sans "trahir" à la créativité du morceau.
Avatar de l’utilisateur
ant_1
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 386
Inscription : 15 avr. 2014, 18:41
Localisation : Neufvilles - Belgique

Re: Musique pour mixage = bonnes pratiques

Message non lu par ant_1 »

Par rapport au mix 5.1 (ta question 2), je trouve que sans un dialogue précis avec le mixeur du film, beaucoup de choix peuvent être faits à tort, comme surcharger le centre (ou l'inverse), ou bien un mauvais équilibre avant-arrière.
Du coup, si mix 5.1 il y a, je demande quand même les stems pour garder un bon contrôle sur la spatialisation. Ou alors il doit être fait en simultané du mix ciné. Parce que ce n'est qu'au mix final qu'on se rend compte de l'équilibre et de la justesse des choix.
Un mix musique 5.1 seul pourrait te sembler trop dans les arrières alors qu'une fois intégré au reste de la bande son du film, le tout s'équilibre très bien (par exemple, si les avants sont déjà très chargés en effets et ambiances, porter la musique un peu plus vers l'arrière peut s'avérer très pratique... ).
Tout est une question de contexte. Et de goûts.

Je me méfie vraiment des "règles usuelles" comme "ne rien mettre dans le C niveau musique pour laisser la place aux voix" (oui mais s'il n'y a pas de voix ? Ou si la musique manque de précision au centre ?), "que des reverbs et drones dans les arrières" etc. Dans certains cas, profiter du hard center sera génial, comme profiter de panoramiques arrières-avant, mettre les choses en mouvement... Un film n'est pas l'autre, un mixeur n'est pas l'autre...

J'aime bien avoir la possibilité de créer un hard center par moments (mais c'est moi qui choisis ce que j'y mets) et surtout de jouer avec les surrounds. Je trouve ça vraiment dommage d'autant délaisser les surrounds, ils permettent de donner tout un relief, de l'espace. Les anglo-saxons ne se privent pas d'ailleurs, et c'est très agréable amha.

N'oublions jamais qu'en studio musique, même 5.1, la stéréophonie et l'image fantôme fonctionnent toujours très bien... en salles de cinéma, la réalité est différente.
Avatar de l’utilisateur
Brotools
Donateur en Argent
Donateur en Argent
Messages : 1874
Inscription : 28 avr. 2012, 18:17
Localisation : paris
Contact :

Re: Musique pour mixage = bonnes pratiques

Message non lu par Brotools »

ant_1 a écrit : 06 oct. 2021, 10:44 jouer avec les surrounds. Je trouve ça vraiment dommage d'autant délaisser les surrounds, ils permettent de donner tout un relief, de l'espace. Les anglo-saxons ne se privent pas d'ailleurs, et c'est très agréable amha.
Faut juste pas oublier que tu mixes aussi pour ceux qui arrivent à la bourre et qui se retrouvent dans les derniers rangs.....
Jan
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 874
Inscription : 01 avr. 2009, 18:43

Re: Musique pour mixage = bonnes pratiques

Message non lu par Jan »

N'avaient qu'a être à l'heure...
"i am not young enough to know everything" Oscar Wilde
Avatar de l’utilisateur
ant_1
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 386
Inscription : 15 avr. 2014, 18:41
Localisation : Neufvilles - Belgique

Re: Musique pour mixage = bonnes pratiques

Message non lu par ant_1 »

Brotools a écrit : 06 oct. 2021, 15:01
ant_1 a écrit : 06 oct. 2021, 10:44 jouer avec les surrounds. Je trouve ça vraiment dommage d'autant délaisser les surrounds, ils permettent de donner tout un relief, de l'espace. Les anglo-saxons ne se privent pas d'ailleurs, et c'est très agréable amha.
Faut juste pas oublier que tu mixes aussi pour ceux qui arrivent à la bourre et qui se retrouvent dans les derniers rangs.....
Ou dans les premiers rangs :D

Blague à part...
Tout dépend de la philosophie qu'on a. Fait-on un film pour le spectateur qui arrive en retard, va pisser 7 fois pendant la séance, mange bruyamment du popcorn ou fouille tout le temps dans son sac de chips, papote avec son voisin en plein scène d'action ?
Oui, aussi. Mais on le fait surtout pour le spectateur attentif, qui ressent des émotions, qui aime se placer pas trop loin, pas trop près, pas trop à droite, pas trop à gauche de l'écran. Parce que les gens qui se mettent sur les extrêmes côtés de la salle, eux, non seulement l'image sonore des surround ne tient pas bien, mais les images fantômes du LCR ne fonctionnent pas très bien non plus.

Donc bon... Si on réfléchit (trop) comme ça, on fait du mono. Tout est question d'équilibre. Evidemment on ne va pas tout foutre dans les surrounds... mais ne pas ou très peu les utiliser, juste parce que "les arrières c'est dangereux", je trouve ça dommage.

Et au final, même si on est mal placé dans la salle, on profite quand même de l'immersion sonore. Entendre la musique extradiégétique un peu trop dans les arrières ne risque pas de trop déconcentrer ou sortir le spectateur du film.

Je suis allé voir en IMAX Dune et le dernier 007. Eh bien ils ne se privent pas de foutre par moments la musique carrément dans le champs haut-arrière. Et ça fonctionne du tonnerre. Certes, on est en IMAX et c'est clairement différent comme contexte, l'immensité de l'image permettant au son plus de libertés...
Avatar de l’utilisateur
Papalou
+2 VU
+2 VU
Messages : 2161
Inscription : 18 mars 2005, 19:32

Re: Musique pour mixage = bonnes pratiques

Message non lu par Papalou »

ant_1 a écrit : 07 oct. 2021, 11:21 Mais on le fait surtout pour le spectateur attentif, qui ressent des émotions, qui aime se placer pas trop loin, pas trop près, pas trop à droite, pas trop à gauche de l'écran. Parce que les gens qui se mettent sur les extrêmes côtés de la salle, eux, non seulement l'image sonore des surround ne tient pas bien, mais les images fantômes du LCR ne fonctionnent pas très bien non plus.
On a pas toujours le choix, si tu arrives toujours à être le premier dans une salle et placé idéalement c'est cool pour toi, pour m part il m'arrive aussi d'être excentré ou reculé parce que je n'ai pas pu faire autrement et dans ce cas, je trouve que le mixeur ne m'a pas respecté en tant que spectateur s'il n'a pas tenu compte du fait que je n'étais pas forcément au centre de la salle.
ant_1 a écrit : 07 oct. 2021, 11:21 Entendre la musique extradiégétique un peu trop dans les arrières ne risque pas de trop déconcentrer ou sortir le spectateur du film.
Ben moi si, ça peut me sortir du film.
Batterie de cuisine Lagostina - Mixeur Kenwood - Four Sauter - etc...
Avatar de l’utilisateur
Brotools
Donateur en Argent
Donateur en Argent
Messages : 1874
Inscription : 28 avr. 2012, 18:17
Localisation : paris
Contact :

Re: Musique pour mixage = bonnes pratiques

Message non lu par Brotools »

ant_1 a écrit : 07 oct. 2021, 11:21 Donc bon... Si on réfléchit (trop) comme ça, on fait du mono. Tout est question d'équilibre. Evidemment on ne va pas tout foutre dans les surrounds... mais ne pas ou très peu les utiliser, juste parce que "les arrières c'est dangereux", je trouve ça dommage.
Tu serais surpris de voir le nombre de mixeurs qui mixent en LCR (ou quasi)...
Je pense que tu oublies un peu les questions de "portabilité", peut être n'as tu pas trop eu l'occasion de mixer pour le cinéma et de "voir" ce qui se passe ensuite dans différentes salles.
Les salles sont extrêmement différentes les unes des autres et les réglages peuvent varier drastiquement!
Donc s'amuser à mettre la musique dans les arrières peut coûter très cher...
Et que dire du cas où les arrières ne sont tout simplement pas allumés? Et oui, ça arrive...
On a généralement plutôt tendance à utiliser des reverbs (courtes) pour ça et si on panpote dans les arrières, ça doit rester extrêmement léger, ne serait aussi que pour des questions de compatibilité stéréo (LtRt et LoRo).

Prendre l'exemple d'un blockbuster en IMAX n'est quand même pas ce qu'il y a de plus représentatif en terme de mixage cinéma...
Et ça n'est pas forcément parceque c'est du "gros film" qui fait du "gros son" que c'est la panacée en terme de mixage fiction. :wink:

Steven, si tu nous lis, shoot!... :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
zikayan
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 973
Inscription : 06 sept. 2004, 20:02
Localisation : Lille
Contact :

Re: Musique pour mixage = bonnes pratiques

Message non lu par zikayan »

ça me rappelle la réponse que m'avait faite une mixeuse expérimentée en films d'auteur (comprendre : diffusés principalement dans des salles mal réglées... :mrgreen: ), quand je lui faisais remarquer que les quelques effets que j'avais renforcés en lfe n'était pas printés sur le lfe : "tu as coupé les lfe ?" demandais-je donc naïvement. Sa réponse, dans un sourire : "Non, mais je les ai mis dans le C". :D
Dans quel DD j'erre...
Répondre