S.O.S.

Les offres et recherches d'emploi, et tout ce qui concerne la formation, les écoles, les stages, la formation initiale, continue, à distance...
Avatar de l’utilisateur
Rhodes
-20 VU
-20 VU
Messages : 81
Inscription : 06 mai 2020, 20:25
Localisation : Marseille

Re: S.O.S.

Message non lu par Rhodes » 28 juil. 2020, 13:10

Maxwyme a écrit :
28 juil. 2020, 10:32
[...] tout ça pour quoi? De petites équipes éparses dans le jeu vidéo à droite à gauche, des types qui bossent au casque en open spaces pour un Smic [...] Après... dans la musique ou la post-prod on pourrait tenir le même genre de discours... mais le champ des possibles y est à mon sens quand-même plus étendu que dans cette micro-niche qu'est le sound design.
Alors, je suis peut-être très bête hein, mais il me viens trois questions du coup :
- En faisant du mixage et ma moitié bientôt du montage son en ciné, donc de la post-prod, on ne fait pas de Sound Design du coup ?
- Si le Sound Design c'est du jeu-vidéo et de l'open-space, quelle est la proportion de gens ici qui le font ?
- Par corolaire, on change le nom du forum ?

Ensuite bon, pour être moins ironique, la définition donnée par les écoles (par exemple par les Gobelins qui a ouvert une section SD) couvre plus ou moins tout du chef op son au bruiteur donc bon, on peut se dire que le champ des possibles ouvert aux jeunes qui y vont est pas trop mauvais. Surtout qu'on va pas me dire que dans notre métier, avec un diplôme de son "trop précisément spécifique" (si tant est que cela existe) on va t'interdire d'aller dans d'autres domaines du son ? (Dédicace à tous les collègues en ciné qui viennent de la presta, qui ont pu le faire, et inversement d'ailleurs hein.)

Ensuite, à t'entendre des formation SD poussent par paquet de 12 tous les ans mais... juste non.
D'autant que pour celles qui sont privées, s'imaginer que de plus en plus de gens y vont est loin, bien loin de la réalité pour la majorité d'entre elles.
Quant à la prétendue qualité... on va pas reprendre ce débat. J'aurai trop de bile à déverser sur la qualité parfois pitoyable des formations "ancestrales et prestigieuses". Studio M a disparu, c'est bon, on peut tourner la page et refaire un check réel des formations qui existent et de ce qu'elles proposent vraiment, non ?

Et pour finir, du boulot y'en a. Parfois t'es "obligé" de passer par des postes un peu parallèles comme en conservatoire pendant quelque temps, ou de maintenance/loc quand tu cherche à être perchman. Y'a beaucoup de turnover, et avec le COVID va y en avoir de plus en plus vu que beaucoup de postes CDI sont redevenu des postes d'intermittence (je dis pas que c'est bien hein !). Enfin pour parler de là où je suis, la région SUD met beaucoup de billes pour faire venir les prod dans le sud, et donc permettre de créer de la post-prod sur place, et donc des postes. Le monde évolue et pas toujours vers les open space !

(Et puis si je ne me trompe, les stages et l'alternance jusqu'ici c'est de la formation. Donc si les places sont chères cela serait plutôt une bonne nouvelle dans le sens de ton discours, ça fait moins de monde.)


aXL --> C'est destiné à quel public ? Nan mais parce que si tu croise des profils de ce type on va pas en faire grand cas de leur désillusion à pas trouver de taf, on va pas se mentir non plus... Pour avoir été monteur image on avait pas trop de culpabilité à voir pointer à Pole Emploi ceux qui s'imaginaient monteur en sachant faire deux transitions sur FCPX.

Jan
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 789
Inscription : 01 avr. 2009, 18:43

Re: S.O.S.

Message non lu par Jan » 28 juil. 2020, 20:51

"Ya pas de boulot dans ce domaine, fin du débat."
Quand je pense que sur ce même forum on m'a accusé d'être péremptoire. Je ne suis que ton humble disciple !
"i am not young enough to know everything" Oscar Wilde

Avatar de l’utilisateur
jaklagratt
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 548
Inscription : 03 juin 2008, 02:07

Re: S.O.S.

Message non lu par jaklagratt » 28 juil. 2020, 21:19

Quand j’ai commencé le métier de Sd en jeux vidéo en 2009 on était une 50 aine en France. Maintenant on est pas loin de 200 aux dernières nouvelles et nous n’avons pas subit les malheureuses délocalisations que vivent les métiers de la post prod par exemple.

Jeunes gens n’écoutez pas les mots aigris d’individus qui ne connaissent pas ce milieu (Sd en jeux) où pensent le connaître par des informations dont on se demande bien d’où elles viennent tant elle sentent la nourriture pour chat périmée.

Il y a peu de travail mais il y en a. Comme pour les autres métiers du son en fait. Et puis les punchline façon M6 sur les plaque tournante de stagiaire, on attends avec impatience que tu nous donnes des exemples précis parce que la je vois pas.

Avatar de l’utilisateur
Rhodes
-20 VU
-20 VU
Messages : 81
Inscription : 06 mai 2020, 20:25
Localisation : Marseille

Re: S.O.S.

Message non lu par Rhodes » 28 juil. 2020, 22:37

+1 les gars !
jaklagratt a écrit :
28 juil. 2020, 21:19
Il y a peu de travail mais il y en a. Comme pour les autres métiers du son en fait.
En fait, comme partout... :/ On est quand même assez loin du plein emploi.

Avatar de l’utilisateur
Brotools
Donateur en Argent
Donateur en Argent
Messages : 1781
Inscription : 28 avr. 2012, 18:17
Localisation : paris
Contact :

Re: S.O.S.

Message non lu par Brotools » 28 juil. 2020, 22:52

On a déjà eu cette discussion maintes et maintes fois ici par le passé et la vraie question demeure souvent de définir ce qu’on entend par « sound design »...
Je ne suis pas sûr par exemple que la majorité des gens travaillant pour le jeux puissent être qualifiés ainsi.
Ce sont plutôt des monteurs son pour la plupart il me semble.

Pour ma part, je suis souvent crédité en SD sur des films d’animation car c’est un terme assez répandu dans ce milieu.
Des fois, ça me semble tout à fait surfait (quand je monte des ambiances et des FXs ou que je mixe), parfois je me dis que, oui, on s’en rapproche peut être un peu (au sens US du terme) si je fais le montage son, le bruitage (parcequ’il n’y a pas le budget pour un vrai bruiteur dans un vrai audi’) et du mix sur le même film et qu’il y a qqls créations un tantinet originales à trouver....
Tout ça est assez flou finalement... non?

Jan
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 789
Inscription : 01 avr. 2009, 18:43

Re: S.O.S.

Message non lu par Jan » 28 juil. 2020, 23:17

Il y a toujours du taf pour les gens qui sont flexibles et talentueux. La formation ne sert qu'à les aider et les faire progresser plus ou moins vite en fonction de la qualité de celle-ci.
"i am not young enough to know everything" Oscar Wilde

Avatar de l’utilisateur
Maxwyme
L'équipe SDO
L'équipe SDO
Messages : 623
Inscription : 16 févr. 2009, 01:05

Re: S.O.S.

Message non lu par Maxwyme » 29 juil. 2020, 10:51

jaklagratt a écrit :
28 juil. 2020, 21:19
Quand j’ai commencé le métier de Sd en jeux vidéo en 2009 on était une 50 aine en France. Maintenant on est pas loin de 200 aux dernières nouvelles et nous n’avons pas subit les malheureuses délocalisations que vivent les métiers de la post prod par exemple.

Jeunes gens n’écoutez pas les mots aigris d’individus qui ne connaissent pas ce milieu (Sd en jeux) où pensent le connaître par des informations dont on se demande bien d’où elles viennent tant elle sentent la nourriture pour chat périmée.

Il y a peu de travail mais il y en a. Comme pour les autres métiers du son en fait. Et puis les punchline façon M6 sur les plaque tournante de stagiaire, on attends avec impatience que tu nous donnes des exemples précis parce que la je vois pas.
Bah... en gros tu dis aux gens de ne pas m'écouter, tout en validant ce que je dis? Ca représente quoi 200 postes dans toute la France, sinon rien? C'est un vivier de métiers qui selon toi justifie que l'on forme des centaines de prétendants chaque année?

Je ne suis pas aigri, je n'ai pas M6 et mon chat est en pleine forme, maintenant j'ai mêmes des poules et une oie tu peux venir jouer avec si tu veux!

Mes exemples précis sont des gens ayant fait des passages chez certaines grosses entreprises de jeux vidéo et qui me narrent les mêmes mauvaises habitudes et les mêmes abus, comptant sur les renforts systématiques de chair fraîche nouvellement formée et prompte à accepter un salaire de misère (dans le paysage actuel cela n'a rien d'original on est d'accord). Ceux-là méritent sans soute mon aigreur oui. J'en forme certains à d'autres métiers du son, et en général ya un peu plus de lumière au bout du couloir, mais pour le mec qui veut vraiment percer dans le jeu vidéo, naturellement je l'encourage, mais avec le discernement industriel qui nous a tous manqué quand on se lançait dans l'aventure à une vingtaine d'années. La démarche a moults fois abouti à l'expatriation, parfois avec un certain succès!

+1 avec BroTools concernant cette appellation complètement floue du sound design, on en a discuté énormément par le passé c'est clair, et cette ambiguité-même au sein du titre mérite à ce que l'on relativise la légitimité des formations lui étant associé. Ca m'est également arrivé d'être crédité en tant que sound designer, sans jamais avoir vraiment eu la sensation d'en être un.

Avatar de l’utilisateur
Papalou
+2 VU
+2 VU
Messages : 2133
Inscription : 18 mars 2005, 19:32

Re: S.O.S.

Message non lu par Papalou » 29 juil. 2020, 11:17

J'ai toujours pas compris c'était quoi cette formation de Sounedizaïneure à l'ACFA, ni pourquoi une personne souhaitant être "DJ/Producer" (sic) a voulu faire cette formation.
Batterie de cuisine Lagostina - Mixeur Kenwood - Four Sauter - etc...

Avatar de l’utilisateur
jaklagratt
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 548
Inscription : 03 juin 2008, 02:07

Re: S.O.S.

Message non lu par jaklagratt » 29 juil. 2020, 13:07

Non je dis aux gens de ne pas t"écouter car tu écris des clichés datés et pessimiste qui ne correspondent pas à ce que je vois aujourd'hui dans cette industrie. Par exemple :

- 200 emplois versus 50 en 10 ans (sans départ à la retraite) ça montre qu'il y a de plus en plus de taf et donc qu'il y a de l'espoir pour les plus doués et les plus travailleurs. Oui c'est une niche, mais encore une fois comme tous les métiers du son ! Et au moins les offres d'emplois sont publiques et on n’a pas forcément besoin d'être dans le sérail pour espérer trouver du travail.

- Le smic c'est 1200 euros net. Un débutant est payé selon le profil entre 1600 et 1800 net. Ça fait une grosse différence tout de même.

- Le coup de l'open space au casque, ça existe de moins en moins et c'est inexact puisque tous les employeurs sérieux proposent des cabines que les sd se partagent.

- Ubisoft ou Don't Nod, des studios que je connais bien ont embauché des stagiaires à l'issus de leurs stages. Et ce n'est pas les seuls, Ankama qui a pourtant très mauvaise réputation l'a fait aussi. Donc on n’a pas les même retours d'expérience toi et moi alors c'est important de le mentionner.

On est tous d'accord sur le fait qu'il y a trop de formations mais franchement juger une école ou un débutant seulement sur une appellation ça me laisse pantois ! Qu'est-ce que vous proposez comme nom pour une école qui forme des techniciens polyvalent capable de bosser aussi bien en linéaire qu'en interactif ? C'est normal que les écoles s'adaptent à des nouveaux métiers et donc cherchent un nouveau nom de métier.

Avatar de l’utilisateur
krr
L'équipe SDO
L'équipe SDO
Messages : 2926
Inscription : 09 août 2007, 06:41
Localisation : tontonpelier
Contact :

Re: S.O.S.

Message non lu par krr » 05 août 2020, 21:19

Papalou a écrit :
29 juil. 2020, 11:17
J'ai toujours pas compris c'était quoi cette formation de Sounedizaïneure à l'ACFA, ni pourquoi une personne souhaitant être "DJ/Producer" (sic) a voulu faire cette formation.
Pour le second, je peux pas te répondre... pour la première, vu que j'en suis à l'origine, elle date de 2007, suite à une demande d'Ubisoft (via ici même, oui oui) qui en avait assez de prendre des BTS AV option Son qui, tout en ayant une base technique suffisante, n'avaient ni les habitudes du métier, ni les compétences artistiques nécessaires, ce qui était logique vu ce qu'est le BTS M.A.V ...

Et donc, j'ai suggéré à mon directeur de l'époque (parti vers d'autres horizons depuis) qu'on réfléchisse à ce sujet. On l'a monté, puis je suis parti enseigner ailleurs, puis j'y suis revenu, puis je suis reparti, bon bref...
Evidemment, à l'époque, nous étions dans une situation qui n'a rien en commun avec l'actuelle, en particulier sur le fait qu'on refusait des dizaines de candidats au BTS parce qu'ils n'avaient pas le niveau en sciences et qu'il n'y avait que très peu de formations en son de toutes façons, à l'époque.

Plusieurs personnes sur SDO connaissent la formation (voire y sont passés, en tant qu'intervenants ou en tant qu'étudiants)... et je m'arrête là parce que sinon, ça va faire pub et c'est pas le lieu.


Maxwyne:
la disproportion entre l'offre et la demande, on est bien d'accord... ca ne date pas d'hier et pas que dans le SD... y'a qu'à voir les formations en graphisme... et dans plein d'autres domaines.

Mais c'est toujours mieux que les shitjobs ! et les formations dans ces domaines là... (bon, c'est une vision plus politique, là... donc, je ne m'étalerais pas)

Par contre, dire qu'elles sont toutes douteuses, bon, c'est une généralité sur laquelle je ne m'accorderais pas. En tant que responsable de formation, on ne fait pas toujours ce qu'on veut, on avale souvent des couleuvres et on est rarement au niveau qu'on souhaiterait... mais ca n'interdit pas de faire le max pour donner le plus possible, et d'arriver à un niveau n'ayant à rougir de rien. Cependant, ça dépend aussi de la matière première... et le niveau post bac s'étant effondré (pour ne pas dire pire), le clientélisme (je paye, je viens pas en cours, je m'en bat les c... et je veux mon diplome à la fin quand même puisque je paye), etc... rends la chose plus compliquée. Et je ne donne qu'un ou deux points parmi les dizaines qui sont difficiles.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 68 invités