D'où vient le terme "ingénieur du son" ?

Discussions théoriques et pratiques sur les différents rôles du son, en général... Et par extension les liens vers des sites intéressants, ou autres blogs et interviews.
Kenshi
-10 VU
-10 VU
Messages : 114
Inscription : 16 oct. 2007, 18:48

D'où vient le terme "ingénieur du son" ?

Message non lu par Kenshi » 16 févr. 2010, 16:24

Bonjour,

loin de moi l'idée de me prétendre ingénieur avec mon ptit bac +2, mais bien des musiciens et même d'autres personnes désigne mon metier par "ingénieur du son".


Est ce que quelqu'un connait la raison historique à cette apellation. J'ai personellement émis l'hypotèse que les pioners dans le sons devaient être des ingénieurs, ou que les ingénieurs studios musique devaient être très pointu en électronique au tout début (ingénieur peut etre ^^) , et que du coup c'est resté, mais je n'en suis pas sur.

Avez vous une réponse?

Avatar de l’utilisateur
ray
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 162
Inscription : 23 nov. 2009, 20:33
Localisation : Jette
Contact :

Message non lu par ray » 16 févr. 2010, 17:32

Il semble qu'au début c'était "ingénieux du son" et puis un jour quelqu'un qui n'entendait pas bien (ou qui confondait les "x" et les "r"), a écrit "ingénieur".

Et c'est là que ça a commencé à être compliqué!

:wink:

Avatar de l’utilisateur
Remee
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 263
Inscription : 05 mars 2004, 13:59
Localisation : Paris

Message non lu par Remee » 16 févr. 2010, 20:13

Bnosoir,

C'est un titre onirique non ?

Ciao.

Avatar de l’utilisateur
Dorian
Fondateur
Fondateur
Messages : 14403
Inscription : 17 juin 2003, 18:21
Localisation : Clamart
Contact :

Message non lu par Dorian » 16 févr. 2010, 22:23

Au début des années 30, pour faire du son, fallait vraiment être ingénieur (au premier sens du terme, mathématicien d'abord, et par extension un pro de l'électricité, de l'acoustique, puis de l'électronique, et j'en passe)...

Revoyez des films comme "chantons sous la pluie" qui évoque très bien cette période.

De nos jours, sauf exception, le terme est clairement usurpé 8) . Dailleurs, ce terme n'existe pas sur les fiches de paie (chef opérateur du son, oui, mais pas ingénieur), et ça me parait normal, AMHA...

Bye.

Avatar de l’utilisateur
2at8
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 1749
Inscription : 07 nov. 2007, 19:25
Contact :

Message non lu par 2at8 » 16 févr. 2010, 22:52

C'est comme le premier ordinateur qui occupait le volume d'un appartement, fonctionnant à lampes chauffait énormément et ne marchait que pendant des périodes de mois de 5 minutes, avec une véritable armée d'ingénieurs autour :lol:
Aujourd'hui n'importe quel plantin peut faire marcher un portable :lol:
Au sujet du son, évidemment l'exemple à ses limites :oops:

Avatar de l’utilisateur
sigir
Donateur en Argent
Donateur en Argent
Messages : 861
Inscription : 24 nov. 2004, 21:53
Localisation : Chambéry

Message non lu par sigir » 17 févr. 2010, 00:39

Je crois que ça vient de l'anglais "engineer" qui signifie technicien.
Régis Fraisse

r1c0
-10 VU
-10 VU
Messages : 172
Inscription : 21 juil. 2006, 16:10
Contact :

Message non lu par r1c0 » 17 févr. 2010, 07:51

C'est absolument ça - les premiers ingénieurs du son n'avaient pas de jeans, les cheveux longs, et un t-shirt des Stones; ils portaient une blouse blanche, costume et une cravate, (obligatoire si l'on travaillait aux Studios EMI dans la rue de l'Abbey à St John's Wood dans les années avant Guerre).

C'est eux qui créaient et inventait les machines - magnétophone, micros, câbles, la plus part de ce qu'on achète chez Univers Sons aujourd'hui sans réfléchir, faisait partie de la science fiction dans les années '30. Il n'y avait pas de notice, ni de manuel - pas de Digidesign User Conference - donc ils étaient précieux, non seulement pour l'entretien des studios pour surtout pour les enregistrements.
Attitude is everything -
for film composers & cab drivers.

Invité

Message non lu par Invité » 17 févr. 2010, 08:48

sigir a écrit :Je crois que ça vient de l'anglais "engineer" qui signifie technicien.
Euh... Pareil je crois que c'est encore une traduction de m**de à la française.
Comme producer traduit par producteur, alors que a priori, ça veut plus dire réalisateur, "faiseur", non?

A+
Christophe.

Avatar de l’utilisateur
DM1000
-5 VU
-5 VU
Messages : 401
Inscription : 07 oct. 2005, 02:04

Message non lu par DM1000 » 17 févr. 2010, 09:50

sigir a écrit :Je crois que ça vient de l'anglais "engineer" qui signifie technicien.
Pas vraiment. Le dictionnnaire Harrap's traduit engineer par ingénieur. Le mot technicien est bien cité dans la liste des équivalents possibles mais à une position bien plus lointaine.

http://www.wordreference.com/enfr/engineer

Je plussoie totalement avec Dorian. Même quand j'ai commencé (à la fin des années 60, il y avait encore du matériel à lampes), il était totalement impossible de faire du son si on n'avait pas un solide bagage technique en électronique pour comprendre le fonctionnement des équipements, et surtout pouvoir le dépanner le cas échéant.

:dm1000: :dm1000:

Avatar de l’utilisateur
ropié
-20 VU
-20 VU
Messages : 11
Inscription : 21 sept. 2009, 11:27
Localisation : Paris/Lyon

Message non lu par ropié » 17 févr. 2010, 12:03

Je crois que ca n'a rien à voir avec la traduction
En effet des années 30 à 50-60 les ingéieurs du son étaient en blouse blanche cravatte, assistés par des techniciens en blouse bleu qui géraient la partie électrique et le lancement des machines.

Aujourdhui en étant stricte "l'ingénieur du son" correspond plus à l'ingénieur en acoustique.
D'ailleurs au lycée en voulant me renseigner auprès de la conseillère d'orientation elle m'a dit qu'il fallait faire math sup puis faire une école d'ingénieur genre Centrale. Si je m'était tenu à ses conseils ca m'aurait plutot découragé......

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Nochi et 14 invités