Mixdown et multipiste...

Théorie et pratique du montage parole et son, et de la création sonore (sound design).
Avatar de l’utilisateur
Dorian
Fondateur
Fondateur
Messages : 14403
Inscription : 17 juin 2003, 18:21
Localisation : Clamart
Contact :

Re: Mixdown et multipiste...

Message non lu par Dorian » 08 sept. 2008, 08:48

@Jed: le prémix/mixdown est en général un mélange bipiste, une piste avec la perche, l'autre avec le mélange des HFs.

Sauf exception, perso je préfère travailler à partir de l'éclaté, pour traiter chaque HF distinctement (pour le mix déjà), et aussi pouvoir remettre en phase chaque personnage plus facilement. Mais comme dit plus haut, c'est une question de temps... Et le temps, on en a de moins en moins.

Pour les réunions de pré-prod, j'en ai fait souvent et ça n'a jamais rien changé... On te dit "oui, oui", et au final c'est "non, non"...

On oublie un point important, c'est la qualité des assistants qui vont poser les HFs, et percher, c'est quand même d'abord à eux qu'on doit un bon son ou pas (sous la houlette du chef op son d'accord, pour le choix des micros etc., mais tout de même). Si le perchman est à l'ouest, ou que les HFs scratchent, on aura beau avoir le meilleur ingé son aux manettes, ce ne sera pas bon au final.

C'était ma pensée du lundi matin, bonne semaine à tous 8) .

Bye.

wf
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 1024
Inscription : 18 mai 2007, 18:04

Re: Mixdown et multipiste...

Message non lu par wf » 08 sept. 2008, 11:48

Papalou a écrit :En général en long métrage ciné, le monteur paroles travaille avec les multis, après une confo du montage de l'Avid.
Oui mais ! :(

Le problème du mixdown commence avec le monteur image…
Si me mixdown est ripou, il n'a qu'une solution (luxueuse)
Dans sa salle de montage un deuxième Avid sur lequel l'assistant peut consulter le multipiste dans son entièreté… Afin de déterminer si la prise est exploitable…
Évidemment c'est du temps passé, quand un monteur image entend un mixdown merdeux (notamment au moment du choix des prises) il aura tendance à rejeter la prise…
C'est donc un peu chinois comme casse-tête !

Comme l'enregistrement multipiste sur un tournage est assez récent, il n'y a pas encore de règles établies… Chaque ChefOp du son fait comme il pense pour le mieux…
Certains vont refaire tranquillement leur mixdown après le tournage, le soir dans leur chambre d'hôtel…
Dans ce cas, le mixdown sera sans doute le meilleur choix à utiliser au mixage mais il ne sera pas le reflet du multipiste… Et, ni le monteur des dialogues, ni le mixeur sauront comment retrouver facilement la bonne balance en partant du multi…

Le principal problème de la prise de son multicanaux au tournage est que plus rien ne raccorde d'un plan à l'autre, quand ce n'est pas d'une prise à l'autre… Il y a quelques rares chefOp qui pourtant y arrivent, mais ce sont encore trop des exceptions…

La prise de son multipiste rallonge inéluctablement les temps de postprod : montage des dialogues et prémix paroles, elle pourrait pourtant apporter beaucoup au mixage… Pour cela il serait nécessaire que les uns et les autres finissent par dialoguer enfin!

Avatar de l’utilisateur
Papalou
+2 VU
+2 VU
Messages : 2065
Inscription : 18 mars 2005, 19:32

Re: Mixdown et multipiste...

Message non lu par Papalou » 08 sept. 2008, 14:03

wf a écrit :
Papalou a écrit :En général en long métrage ciné, le monteur paroles travaille avec les multis, après une confo du montage de l'Avid.
Oui mais ! :(

Le problème du mixdown commence avec le monteur image…
Si me mixdown est ripou, il n'a qu'une solution (luxueuse)
Dans sa salle de montage un deuxième Avid sur lequel l'assistant peut consulter le multipiste dans son entièreté… Afin de déterminer si la prise est exploitable…
Évidemment c'est du temps passé, quand un monteur image entend un mixdown merdeux (notamment au moment du choix des prises) il aura tendance à rejeter la prise…
C'est donc un peu chinois comme casse-tête !
C'est surtout un peu pauvre comme config, non ?
La plupart du temps, le/la monteur(se) image a un(e) assistant(e) qui est là pour prendre en charge cette partie "gestion des directs" (imports, synchro, relevé des miwdowns "raté"). Et les comportements évoluent aussi : avec un petit soft comme Majax (pour le rotate track, et avoir ainsi le mixdown en 1-2, condition sine qua non) et une version pas trop ancienne de Media Composer, il est tout à fait possible d'avoir le multipiste dans l'Avid, et de basculer à tout moment du mixdown au multi.

C'est juste une question d'éducation en fait : il faut arriver à convaincre ces réac' de monteurs image d'arrêter de bosser comme en 1932 et de lâcher leur Avid version 7 ! :twisted:
Batterie de cuisine Lagostina - Mixeur Kenwood - Four Sauter - etc...

MarcV
-2 VU
-2 VU
Messages : 973
Inscription : 24 oct. 2007, 19:08
Contact :

Re: Mixdown et multipiste...

Message non lu par MarcV » 08 sept. 2008, 15:29

wf a écrit :Certains vont refaire tranquillement leur mixdown après le tournage, le soir dans leur chambre d'hôtel…
La plupart du temps ils n'ont pas ce luxe, les rushes devant le plus souvent partir quotidiennement après chaque fin de journée de tournage...
Un peu comme le son seul de la voiture qui n'a pu être fait car elle est reparti chez le loueur dans la seconde où le réal a dit : "coupez"... :?

bengeron
-2 VU
-2 VU
Messages : 512
Inscription : 09 nov. 2005, 13:15
Localisation : Liège / Dakar

Message non lu par bengeron » 08 sept. 2008, 15:38

Etant sur le plateau et monteur son, il me semble qu'il faut déjà distinguer la méthode pour faire le mixdown.

deux méthodes différentes sont possibles.

destructif ou non destructif, pre-track ou post-track.

dans le premier cas, le mixdown est une simple réduction sur deux pistes des autres pistes, donc le mixdown est le miroir des autres pistes. Cette méthode à ma préférence mais demande plus de prise de risque sur le plateau.

Pour le montage son, je jette les pistes mixdown et j'utilise le multi, et comme Dorian
je recale les hf's en phase et utilise les son stéréos des prises ...

L'autre méthode, est la méthode sécurité, je rempli les pistes et fais un mixdown d'arrière, mais si je ne connais pas le monteur son, cela peut devenir galère et inversement si je suis le monteur son et que je ne connait pas l'ingé son ...

Je précise que je travaille sur des long-métrage cinéma.

Sur les téléfilms, ou il n'y a pas beaucoup de temps de montage son direct, j'aurais tendance à ne prendre que les mixdown, car pas le temps de recaler les hf's, et donc à bétonner la prise plateau ...

Et pour le placement des hf's, je ne peux concevoir de ne pas les placer moi-même, et je ne comprend pas l'exemple de Dorian ou l'ingé son rejetterais la faute sur son assistant, pour moi il a déjà du boulot avec sa perche ...

opotar
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 251
Inscription : 05 sept. 2008, 14:37

Re: Mixdown et multipiste...

Message non lu par opotar » 08 sept. 2008, 22:51

Je fais parti de ces c****d, qui ne font qu'être assis derrière la régie potars à fond et roulez jeunesse...?
Quand je ne sais pas sur certain projet si je peux avoir une console pour les prémix digne de ce nom, quand je n'ai pas uniquement l'enregistreur multipiste, avec 4 sources à mixer avec mes p'tites mimines...(+ le M-S) et des changements ultra rapide de décors dans la journée qui frise le ridicule, qui ne me permettent pas un confort optimum pour pouvoir vous fournir la Matière adéquate. Je monte et mixe aussi, chacun doit se battre sur chaque poste. Facile de se réfugier derrière la pseudo incompétence des ingés son plateau, par peur d'aller se frotter à la production pour demander plus de temps d'écouter et travailler les divergés...

SoundSys
-10 VU
-10 VU
Messages : 179
Inscription : 29 févr. 2008, 12:50

Re: Mixdown et multipiste...

Message non lu par SoundSys » 08 sept. 2008, 23:27

+1 pour Opotar...
Dictaphone, micro karaoké, Atari ST, carte son Roland 8bits 22Khz, paire de ciseaux inox, clavier 32 touches bontempi, casque playskool, chaine HI-FI avec bass-reflex.

Avatar de l’utilisateur
Foxp2
Donateur en Argent
Donateur en Argent
Messages : 2914
Inscription : 22 nov. 2006, 15:46
Localisation : Saint Denis
Contact :

Message non lu par Foxp2 » 09 sept. 2008, 00:09

wf "refaire tranquillement le soir leur mixdown dansleur chambre d'hotel"

...qu'est ce' qu'il ne faut pas lire ..

Tt wf que tu sois c'est soit du second degre soit ca releve d'une absolue ( et oui..) meconnaissance des conditions de tournages ..tt genres confondus .
Ê pericoloso sporgersi!

STEF0001
-20 VU
-20 VU
Messages : 21
Inscription : 04 déc. 2007, 17:30

Message non lu par STEF0001 » 09 sept. 2008, 00:21

Bon bon bon.... Que de post !.... Cela reste donc un débat....
Je pense que je vais essayer la technique multi sur un de mes prochains projets. Placer des HF, un perchman à 10 km et REC. Sincèrement ! Je vais essayer et voir la réaction de la post prod. Si ils ne disent rien, je vais continuer... Finalement c'est pas mal non plus...
A+

wf
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 1024
Inscription : 18 mai 2007, 18:04

Re: Mixdown et multipiste...

Message non lu par wf » 09 sept. 2008, 00:36

opotar a écrit :...Facile de se réfugier derrière la pseudo incompétence des ingés son plateau, par peur d'aller se frotter à la production pour demander plus de temps d'écouter et travailler les divergés...
Ce n'est pas "se réfugier" Nous avons tous des métiers à s'auto-former sur le tas...

Se frotter à la production !!!!!! :( t'as déjà éssayé ?

bengeron nous l'explique, chaque situation a sa façon de travailler, le pire c'est la confusion des genres...

Quand on m'apporte une session de montage des paroles qui comporte 64 pistes, qu'est-ce que je fais ? Conséquence: les productions échaudées interdisent la prise de son multipiste sur le tournage d'un téléfilm...

Déjà, à l'époque de vos ancètres (l'apparition du bi-piste perche-HF) beaucoup d'encre a coulé dans les chaumières...

Il est indéniable que de demander PLUS de temps en post-prod parce qu'on a enregistré en multipiste est utopique, irréaliste et suicidaire.... (sauf sur les 5 films à très gros budget produits en france chaque année)
Papalou a écrit :La plupart du temps, le/la monteur(se) image a un(e) assistant(e) qui est là pour prendre en charge cette partie "gestion des directs" (imports, synchro, relevé des miwdowns "raté")
Oui on dit la même chose,
sauf que quand l'assistant(e) est incompétent au niveau de ces tâches subalternes, qui c'est qui récolte la tempète ? :ticked:

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 43 invités