La prise de son cinéma est-elle devenue témoin ?

Théorie et pratique du montage parole et son, et de la création sonore (sound design).
Avatar de l’utilisateur
Olchewsky.e
-20 VU
-20 VU
Messages : 13
Inscription : 13 mai 2015, 10:53

La prise de son cinéma est-elle devenue témoin ?

Message non lu par Olchewsky.e » 22 mars 2016, 15:13

Bonjour à tous,


!!! ATTENTION !!!
Chef-opérateur son, percement et toutes autres personnes pratiquant le prise de son plateau (ou non) => ne vous arrachez pas les cheveux à la vision du titre ahaha

Je m'explique :
en plein recherche pour mon mémoire => "L'approche du mixage multicanal dans le monde cinématographique mais également télévisé " je me suis soudain posé une question :

la prise de son cinéma est-elle devenue témoin ?


Pourquoi cette question, pour un sujet de mémoire comme ça ? =>
Tout simplement, dans le cadre de mes expériences, surtout dans le montage son mais aussi dans le mixage, j'ai remarqué le travail considérable devant être mis en œuvre pour renflouer l'ambiance d'une scène ou séquence.
La difficulté en prise de son, avec "la pollution sonore" de plus en plus présente aujourd’hui ne renforcer telle pas l’hypothèse de la prise témoin .
La prise de son sur des plateaux de tournage, a part pour les voix, laissant donc à la poste le travaille à refaire entièrement l'ambiance et voir même refaire les voix pour donner plus d'intention.

Voici une petite liste d’exemple que ne remette pas en question l'importance de la prise de son (bien sur), mais qui me fait de plus en plus réfléchir à ça.

J'aimerais donc avoir vos avis sur la question, dans la bonne humeur, sachant que je n’affirme rien bien entendu mais m'interroge seulement.


Merci a vous ! :p

Avatar de l’utilisateur
Brotools
Donateur en Argent
Donateur en Argent
Messages : 1655
Inscription : 28 avr. 2012, 18:17
Localisation : paris
Contact :

Re: La prise de son cinéma est-elle devenue témoin ?

Message non lu par Brotools » 22 mars 2016, 17:52

A la question posée, je répondrais pour ma part : non, pas du tout.

Il n'y a qu'à voir les difficultés rencontrées par les prods pour faire revenir en PS les comédiens, le désamour (justifié) de la plupart des réals pour la PS et les coûts que ça engendre (audi, ingé).
Sans compter que bcp de comédiens sont très mauvais en PS... :roll:

La raison pour laquelle le montage son a pris, au fil des années, une telle ampleur est, à mon sens, à chercher autre part (pour "couvrir" une prise de son bruyante et les coupes qui vont avec, une "bête" ambiance mono raccord pourrait souvent suffire...).

Avatar de l’utilisateur
Foxp2
Donateur en Argent
Donateur en Argent
Messages : 2918
Inscription : 22 nov. 2006, 15:46
Localisation : Saint Denis
Contact :

Re: La prise de son cinéma est-elle devenue témoin ?

Message non lu par Foxp2 » 22 mars 2016, 18:03

C'est la distance qu il y a entre un scenario et un film .. :) En tournage le film n'existe pas .. ( si, si..) les
2 "supports" de travail sont le scenario et le realisateur, autant dire dialogues et interpretation .
Souvent il y a peu d'indication sonores dans le scenario , un peu mais rarement assez pour creer un univers a partir du seul script, alors "on" va a la peche..tachant de discerner quels seront les sons, les ambiances les plus pertinentes ou simplement utiles mais aussi tacher de proposer au real un univers qui fonctionne avec les personnages. Si le sound design est relativement jeune , le bruitage et le doublage existent depuis longtemps
aussi longtemps que le son temoin et les prises muettes ...
Ê pericoloso sporgersi!

orionye
-20 VU
-20 VU
Messages : 16
Inscription : 03 nov. 2015, 15:01

Re: La prise de son cinéma est-elle devenue témoin ?

Message non lu par orionye » 22 mars 2016, 19:47

Je pense aussi que dans ton mémoire il faudra préciser de quel type de cinéma tu parles (juste français? Et si français, ciné indépendant ou grands publics...)

Par exemple, dans le cinéma américain, niveau blockbusters,tu dois avoir 90pourcent de post-synchro, voix comprises.

Avatar de l’utilisateur
TNT
-10 VU
-10 VU
Messages : 235
Inscription : 19 févr. 2008, 10:40

Re: La prise de son cinéma est-elle devenue témoin ?

Message non lu par TNT » 22 mars 2016, 20:31

Zero ADR sur les DIAL de tous les comédiens principaux de tous les films de Tarentino, selon Mark Ulano, son ingé son depuis plus de 20 ans...

dasound
-2 VU
-2 VU
Messages : 927
Inscription : 29 mars 2005, 22:12

Re: La prise de son cinéma est-elle devenue témoin ?

Message non lu par dasound » 22 mars 2016, 21:08

C'est quoi la prise de son cinéma ? Y'a de la prise de son direct synchrone, de son seuls, la prise de son de bruitage, de Post synchro, d'ambiance.
Tu parles là de son synchrone, il faut le préciser.
Et je dis aussi non à ta question, et il faut se battre pour parce que pour 50% du temps les comédiens ne sont pas bon en Post synchro (ils sont rarement ensemble pour jouer une scène), n'ont pas l'environnement autour etc … Techniquement pour le son ça sera super, mais comme le dit Foxp2 un film c'est surtout le jeu des comédiens, les intentions …
Tout dépend des films aussi, certains supportent un caractère artificiel, d'autres pas du tout.
Et sans vouloir remettre en doute tes expériences, les films ou le son direct est abandonné et temoin est souvent un film ou l'ingé son a abandonné l'idée de se battre pour avoir du son direct …
Benjamin Rosier - La Puce a l'Oreille

Avatar de l’utilisateur
Maxwyme
L'équipe SDO
L'équipe SDO
Messages : 595
Inscription : 16 févr. 2009, 01:05

Re: La prise de son cinéma est-elle devenue témoin ?

Message non lu par Maxwyme » 23 mars 2016, 00:36

Non également! Comme beaucoup ici je m'emploie à utiliser un maximum les directs, dialogues comme ambiance, quitte à aller fouiner des heures dans les rushes. Après tout dépend du souhait du réalisateur évidemment, qui peut souhaiter quelque chose de "produit" comme c'est souvent et malheureusement le cas dans les grosses productions $$$$$
dasound a écrit :Et sans vouloir remettre en doute tes expériences, les films ou le son direct est abandonné et temoin est souvent un film ou l'ingé son a abandonné l'idée de se battre pour avoir du son direct …
Là par contre, ça marche si l'ingé-son (lequel?) a justement son mot à dire! Les bonnes idées sont écoutées ou pas.

Avatar de l’utilisateur
Olchewsky.e
-20 VU
-20 VU
Messages : 13
Inscription : 13 mai 2015, 10:53

Re: La prise de son cinéma est-elle devenue témoin ?

Message non lu par Olchewsky.e » 23 mars 2016, 13:32

Donc on peux dire avec tout les arguments => Une bonne prise de son est une bonne prise de voix ?
Dernière édition par Olchewsky.e le 23 mars 2016, 14:46, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Brotools
Donateur en Argent
Donateur en Argent
Messages : 1655
Inscription : 28 avr. 2012, 18:17
Localisation : paris
Contact :

Re: La prise de son cinéma est-elle devenue témoin ?

Message non lu par Brotools » 23 mars 2016, 14:42

orionye a écrit : Par exemple, dans le cinéma américain, niveau blockbusters,tu dois avoir 90pourcent de post-synchro, voix comprises.
Non, je ne crois pas. C'est un truc qu'on entend régulièrement mais je ne crois pas du tout que ça soit le cas.
Il y a d'ailleurs tout un tas de films et de grosses séries où le travail sur les directs est étonnant.
Dexter par exemple où l'on entend très clairement (au casque) les entrées de grillons (Floride oblige...) autour des dialogues, ou des entrées de souffle, dont les ricains ne semblent pas forcément se préoccuper bcp.
Faut dire qu'il y a du boulot autour côté montage son/sound design et musique...
Il y a aussi le cas House of Cards où l'équipe a "inventé" un procédé de prise de son très proche des comédiens et dans le cadre, avec un travail en post prod image pour enlever les perches.
http://www.local695.com/Quarterly/7-3/7 ... -of-cards/

MarcV
-2 VU
-2 VU
Messages : 975
Inscription : 24 oct. 2007, 19:08
Contact :

Re: La prise de son cinéma est-elle devenue témoin ?

Message non lu par MarcV » 23 mars 2016, 16:54

orionye a écrit :Par exemple, dans le cinéma américain, niveau blockbusters,tu dois avoir 90pourcent de post-synchro, voix comprises.
Je pense que ce n'est plus du tout d'actualité. On est plus dans les années 80/90. Les américains font beaucoup plus attention à la prise de son plateau aujourd'hui et travaillent à la conserver.
Il n'y a qu'à voir le travail phénoménal de prise de son sur le tournage du dernier Mad Max.
Par contre ils ne conservent que les dialogues et nettoient tout le reste.

[Edit : grillé par Mathieu] :wink:

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : loson et 44 invités