[Définition] SoundDesigners

Théorie et pratique du montage parole et son, et de la création sonore (sound design).
Avatar de l’utilisateur
Benoit T.
+2 VU
+2 VU
Messages : 3024
Inscription : 31 déc. 2006, 10:55
Localisation : France

[Définition] SoundDesigners

Message non lu par Benoit T. » 28 févr. 2009, 21:12

Bonjour à tous

Un des plus grands sujet de débat sur le forum, est la définition du post de sounddesigner.

Je vais donc essayer ci-dessous, de regrouper quelques définitions. Chacun est libre de penser ce qu'il veut de ce poste, je ne suis pas venu ici pour imposer une idée, mais pour présenter les points de vue de chacun. Je vais essayer d'ajouter petit à petit, d'autres définitions.
wf a écrit :Un Sound designer, c'est quelqu'un qui a acquis suffisamment d'expérience dans plusieurs domaines :
la prise de son, le montage, les traitements, la musique, le mixage…
Et surtout la capacité de choisir, diriger, coordonner une équipe, de garantir la bonne fin de la bande-son, et d'avoir suffisamment de culture et de savoir-faire pour en assumer la narration sonore…
Des qualités qu'on n’apprend pas que dans les écoles !
wf a écrit :Un SD (enfin, là où il y en a qui sont engagés en tant que tels) c'est aussi celui qui est responsable et garant de la bonne fin de la BOF (bande sonore originale du film),
à la fois du point de vue artistique (c'est à dire qu'il agit en accord avec le metteur en scène)
et aussi du point de vue du budget ( en accord avec le producteur) consacré à l'audio (y compris souvent la musique)...
Dupont a écrit :-Bruitage=sons réalistes type présences (vêtements...), pas, manipulation/déplacement/pose d'objets (verres, chaises, etc...). On y fera de préférence tout ce qui mérite une synchro trop longue à mettre en place par le montage son (exemple des pas).
-Montage son= sons des directs (quoiqu'inclu plutôt dans le montage "parole" en cinéma) et sons réalistes impossibles à faire en bruitage: ambiances, FX type explosion, coup de feu, sonneries de portable....
Le montage son peut parfois se révéler très proche du sound design en ce sens qu'un monteur son pourra choisir de triturer un peu un son pour obtenir le rendu voulu (pitch, EQ, stretch, filtres...).
-Sound design= définition très floue (activité peu reconnue et pratiquée en France) mais, toujours en gros, ce sont tous les sons créés par synthèse ou par déformation substantielle de sons pré-existants.
Florian a écrit :D'une part, il semble admis que le terme Sound Designer, soit, outre atlantique, un superviseur du son du film présent du début à la fin, et de nombreux professionnels émettent l'idée qu'ici aussi, un ingé son soit présent sur toutes les étapes du film.
D'autre part, dans le langage populaire, le terme Sound Designer revient de plus en plus souvent, et tout le monde semble comprendre ce terme sans être capable d'expliquer de quoi il s'agit exactement. Triturer des sons, les modifier, les embellir, les tordre, les distordre, les capter, les créer, ce serait tout cela être Sound Designer ; en fait, le travail du son, que l'on soit preneur de son, monteur son, bruiteur, mixeur, musicien, pour le cinéma, la musique, la radio, tant qu'il y a travail du son, il y a sound design, en un mot : nous serions tous des Sound Designer !
Darth-Fader a écrit :Principalement un ingénieur du son, opérateur de DAW, dont la dénomination officielle est monteur son, suffisamment expérimenté en prise de son, en mixage, en musique, en montage musique, en création sonore originale, en bruitage, etc... Quelqu'un qui est à même de prendre en charge plusieurs fonctions. Mais attention, cela varie en fonction du projet. On peut dire que sur des projets court, tels que pub ou docu ou court-métrage voire films de vacances, une personne seul ou un tandem peut prendre en charge toutes ces fonctions et donc être sound designer.
Pour la simple raison que c'est ce que l'on attend de lui (elle). Question de production. De nombreux petits studios proposent ce genre de service. C'est une position qui permet "d'absorber" la technique au fil du temps pour en révélant sa créativité et son inventivité. Maintenant, sur des projets plus lourds, tels que les long-métrages, rares sont ceux qui réunissent les compétences et qualités technique ou artistique pour tout assurer. Il faut, en effet être "très fort", avoir beaucoup d'expérience, pour digérer toutes ces taches sans faillir. Cependant, il semble aujourd'hui normal que la bande son au moment de son élaboration dans la salle de montage-son soit la plus aboutie possible. Nécessairement, il faut donc mixer, faire des reverbes, des EQ, des choix de dialogues, enregistrer des voix off, etc. Ceci permettant de débattre davantage sur le fond avec le réalisateur. On en vient alors à la collaboration, indispensable, inévitable, avec d'autres "chefs de poste". En effet, tant pendant l'élaboration que pour le traitement artistique final de la bande son,
il faut absolument s'entourer d'oreilles fraiches et de compétences complémentaires.
On peut par exemple choisir quelqu'un spécialisé en montage de dialogues ou de musiques,
déléguer la création de FX à quelqu'un qui à fait ses preuves, etc..., et ainsi former et gérer une équipe, ce qui constitue un challenge en soi. On l'a fait, et on le fera encore.
Je connais plusieurs monteurs-son de talent que l'on peut qualifier sans mentir de sound designer. Cela ne veut pas dire qu'il font tout, ou qu'ils sont retors à l'expérimentation, donc au débat d'idée. Quoi qu'il en soit, ce qui fera la différence entre untel et untel, monteur son, mixeur ou sound designer, tient dans sa capacité à l'écoute, au propre comme au figuré, au dialogue, à la confiance, ainsi qu'à réapprendre, à réinventer, à renouveler le genre, bref à créer ce qui n'a pas été fait, car chaque film doit être différent.
C'est là, AMHA, que dans certains films mais pas tous, les américains nous mettent minables.
Toute forme d'apprentissage est aussi importante, que celui-ci soit inculqué par telle école, formation, stage ou job. Tout est bon, comme dans le cochon, car en matière de son, on a jamais fini, on est jamais arrivé, il reste toujours de la route.
L'important c'est d'écouter et d'entendre, de ressentir, de partager et de savoir donner une émotion.
Pour quelques-uns ce sera inné, pour les autres cela prendra le temps d'acquérir le savoir faire, la culture.

P.S. je trouve inutile de s'étendre en comparaison avec ce qui se passe dans d'autres pays, notamment les USA.
Après tout, ne nous revient-t'il pas d'inaugurer le sound designer à la française?
Steven Ghouti sur l'AFSI a écrit :Sound Designer : effectivement à l'origine ce terme est appliqué à la personne prenant en charge la structure sonore du film SAUF la musique. F.F. Coppola a crédité Walter Murch de ce rôle sur Apocalypse Now, à l'instar du Production Designer qui crée le champ visuel d'un film (et effectivement ce rôle de über Chef Déco est un des plus lourds sur un film US, à égalité avec celui de chef op). Certains SD de cette classe collaborent également au mixage (notamment Randy Thom) Le terme a ensuite été progressivement adopté par des monteurs son qui avait la charge de créer des effets sonores originaux. La contribution de ces derniers peut s'arrêter à ces SFX ou aussi s'élargir à du montage son supplémentaire.

Supervising sound editor (et non Sound supervisor): c'est l'organisateur et chef d'une équipe de montage son. Ca n'a souvent rien à voir avec notre notion de chef monteur son, qui est en fait... euh... ben... monteur son, et qui a en général au plus 2 assistants qui lui tiennent le coude quand il clique sur la souris. Le supervising sound editor va avoir pour charge de répartir les rôles aux différents monteurs son qui vont travailler sur un film. Ce ne sont pas ses assistants, ce sont des monteurs son de plein droit. Il lui arrivera d'embaucher un ou plusieurs sound designers si le film requiert des sons très originaux. Il fera le lien avec l'équipe de mixage.
Jean-Noel Yven sur l'AFSI a écrit :Hello à tous,
Si j'en crois mon expérience et du coup ma conception, le design sonore tel que je le pratique (en France), correspond plus à la fabrication d'effets sonores en partant d'éléments fabriqués ou enregistrés soit-même, en gros je veux dire : pas de sonothèque du commerce. Et ensuite consiste à insuffler un style, une identité, qui sera propre à CE film (ou tout autre œuvre). Le fait d'exclure les sons du commerce n'est pas du tout un avis péjoratif, mais il correspond plutôt à un travail de montage son. Preuve en est que je travaille souvent, pour ne pas dire toujours, sous la direction d'un monteur. Cette pratique est souvent liée à la connaissance parfaite des outils de création sonore (Bruitage, sampling, synthé, enregistrement, electro-acoustique...).
Il ne m'est arrivé qu'une fois de travailler à l'américaine, à savoir : gérer le budget, choisir les collaborateurs, faire des devis, choisir l'audi, superviser la bande-son et enfin créer l'univers sonore du film. Sauf que le choix final restait tout de même sous la responsabilité du dir de prod.
En musique (electro) les sound designers sont en fait des programmeurs de synthé, travaillant souvent pour de grandes marques de matériel ou labels de disques sortant des collections de sons prêts à l'emploi, ou logiciels de son/musique.
(Pour l'anecdote, je suis compositeur de formation et continu à écrire de la musique.) Souvent le designer sonore se heurte à la réprobation du musicien et c'est bien dommage, le champ d'exploration et de collaboration est tellement vaste...
Peut importe où nous ranger, cette place un peu floue n'est-elle pas ce qui fait notre avantage justement ? Le coté couteau suisse du son ?
Suite a ces petits extraits, il est plus facile de voir les différents points de vue sur ce qu'est le sounddesigner.
- Il peut être un superviseur sonore, qui connaît toutes les étapes de la post production son, et qui est présent au bruitage, montage, adr, mixage.... Une personne avec une grande expérience.On pourrais parler de "concepteur sonore", de "directeur artistique" comme le dis Heral.
- Comme utilisé par beaucoup, cela peut être un ingénieur du son qui travaille le son. Monteur son notamment qui va triturer les sons pour les rendre le plus adapté à l'image. On pourrait dire qu'il fait alors du design sonore.

Mes définitions sont courtes, car j'estime que le poste est assez bien définie par les citations ci-dessus.
Benoit Tigeot - Monteur son dans le jeu vidéo
Google Group : Nagra LB
Sound Blog

Avatar de l’utilisateur
Dorian
Fondateur
Fondateur
Messages : 14403
Inscription : 17 juin 2003, 18:21
Localisation : Clamart
Contact :

Re: [Définition] SoundDesigners

Message non lu par Dorian » 01 mars 2009, 22:42

En tant que créateur de SDO, si je peux me permettre, pour moi un "sound designer" c'est juste quelqu'un qui crée des sons... Des sons, ou des assemblages de sons, de sa création ou pas. Quelqu'un qui met de sa personnalité dans son bloubiboulga.

Voilà, c'est dit.

Alors que le terme soit devenu un statut (important) à part entière, tant mieux, mais je ne le partage pas ;) . Ou alors on parle de superviseur sonore, grosse nuance.

Bye.

Avatar de l’utilisateur
holysword
-5 VU
-5 VU
Messages : 299
Inscription : 09 mai 2005, 20:07

Re: [Définition] SoundDesigners

Message non lu par holysword » 02 mars 2009, 01:29

Dorian a écrit : Ou alors on parle de superviseur sonore, grosse nuance.

Bye.
Pour moi LA bonne definition. "Design" d'un projet, et non de sons ponctuels

Avatar de l’utilisateur
KLUST
-20 VU
-20 VU
Messages : 16
Inscription : 18 juin 2008, 23:56
Localisation : Auvergne, Montagne Bourbonnaise
Contact :

Re: [Définition] SoundDesigners

Message non lu par KLUST » 02 mars 2009, 15:42

Dorian a écrit :En tant que créateur de SDO, si je peux me permettre, pour moi un "sound designer" c'est juste quelqu'un qui crée des sons... Des sons, ou des assemblages de sons, de sa création ou pas. Quelqu'un qui met de sa personnalité dans son bloubiboulga.

Voilà, c'est dit.

Alors que le terme soit devenu un statut (important) à part entière, tant mieux, mais je ne le partage pas ;) . Ou alors on parle de superviseur sonore, grosse nuance.

Bye.
Bonjour,
Tout a fait d'accord avec toi :!:
Voici deux exemples parmis d'autres de sound designer : http://www.zorchmusic.com/hscarr/ et http://www.michaelkastrup.com/

Avatar de l’utilisateur
vaaltin
-10 VU
-10 VU
Messages : 102
Inscription : 20 mars 2010, 13:37
Localisation : MTP
Contact :

Re: [Définition] SoundDesigners

Message non lu par vaaltin » 23 avr. 2010, 13:29

Salut à tous,

M'étant inscrit dans une formation de "sound-designer", ça m'intéresse pas mal de définir cette activité car elle semble vraiment être méconnue de tous. Quand on me demande ce que je fais si je répond "Je suis sound-designer"... ça suffit pas vraiment.
Enfin à mon humble avis je dirais que comme l'architecte d'intérieur va sculpter un espace, un volume ; le sound-designer lui va sculpter le son, la matière sonore. C'est surement ce qui le différencie d'un ingé-son à qui on demandera moins de faire appel à son sens artistique. Même si le SD se doit d'être un technicien qui maîtrise ses logiciels et certaines bases de l'acoustique, il reste avant tout un compositeur plus orienté vers la création.

Voilà moi c'est comme ça que je le ressentirai.

Avatar de l’utilisateur
reddwarfmedia
-10 VU
-10 VU
Messages : 202
Inscription : 07 sept. 2007, 21:40
Localisation : Rennes

Message non lu par reddwarfmedia » 23 avr. 2010, 14:08

C'est surement ce qui le différencie d'un ingé-son à qui on demandera moins de faire appel à son sens artistique.
Tu vas t'attirer les foudres des mixeurs...
Marco

Avatar de l’utilisateur
Larkflight
0 VU
0 VU
Messages : 1664
Inscription : 27 août 2007, 15:26
Contact :

Message non lu par Larkflight » 23 avr. 2010, 14:41

il reste avant tout un compositeur plus orienté vers la création.
Il me semblait tout de même, qu'un compositeur fournissait une oeuvre autonome (pour rester dans un univers de "bruits organisés" plutôt que de sons périodique)Par exemple Une oeuvre de Pierre Henry , Stockhausen ou Schaefer n'a pas besoin d'image et n'est pas crée en fonction d'une image, si on prend un exemple hors image comme les hörspiele , même là le sound design n'est pas la base de la création, ce qui n'empêche pas les sound designers d'être éventuellement dotés d'un solide sens artistique, voire d'une formation musicale complète, et d'en faire bénéficier leur travail...
my 2cents

lergut
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 244
Inscription : 21 sept. 2008, 00:15
Localisation : Meudon 92

Message non lu par lergut » 23 avr. 2010, 15:50

reddwarfmedia a écrit :
C'est surement ce qui le différencie d'un ingé-son à qui on demandera moins de faire appel à son sens artistique.
Tu vas t'attirer les foudres des mixeurs...
Certains ont le sens de l'humour... :D

Avatar de l’utilisateur
Ritz
+2 VU
+2 VU
Messages : 2199
Inscription : 28 juil. 2004, 22:07
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par Ritz » 23 avr. 2010, 16:25

Moi j'aime bien le parallèle avec le compositeur.
je crois que l'enregistrement et la création de sons propres est importante aussi, comme si la différence de procédés mis en oeuvre (avec le monteur son par exemple) nous donnait une piste.
Je crois aussi qu'il y a une vision globale du film, esthétique et narrative au niveau du son, qui inclus aussi la musique pour moi... sans forcément être le compositeur.
Employé de la Poste (prode)

lergut
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 244
Inscription : 21 sept. 2008, 00:15
Localisation : Meudon 92

Message non lu par lergut » 23 avr. 2010, 16:53

Ritz a écrit :Moi j'aime bien le parallèle avec le compositeur.
je crois que l'enregistrement et la création de sons propres est importante aussi, comme si la différence de procédés mis en oeuvre (avec le monteur son par exemple) nous donnait une piste.
Je crois aussi qu'il y a une vision globale du film, esthétique et narrative au niveau du son, qui inclus aussi la musique pour moi... sans forcément être le compositeur.
J'aime assez bien ça..
on pourrait dire :
Montage Parole
Montage Musique
Montage Ambiance et Effects
Et aussi :
Composition et réalisation de la bande sonore
ou bien : Direction du son (ou sonore),on dit bien directeur de la photo

Je laisse de plus en plus les "monteurs son " mixer les prémix et c'est très intéressant..(quand j'ai un peu de temps..! )
Certains en mettent des couches.. :) , d'autres n'osent pas...ou bien n'ont pas le doigté d'une console..feeling
Et le mixeur reprend la main pour finaliser tout ça , c'est aussi un travail en équipe non ?
Comme le dit WF plus haut, le mixeur (ça fait batterie de cuisine) est quelqu'un qui a de l'expérience dans plusieurs domaines du son et qui garantit la bonne fin du projet en accord avec le réalisateur et le producteur
Alors peut-etre le mixeur a-t-il pris trop d'importance par rapport aux autres métiers ????
Alors les écoles de 'Sound designer ' hum hum ....

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 27 invités