Prise de son stéréo

Théorie et pratique de l'enregistrement des directs, de la parole, d'instruments de musique, de sons seuls d'ambiance et de bruitages.
Burns
OVERLOAD
OVERLOAD
Messages : 4184
Inscription : 25 oct. 2004, 23:04
Localisation : Paris

Message non lu par Burns » 10 juil. 2005, 12:52

Peut etre un peu off topic, mais qui connait ou a utilisé les micros soundfield?

http://www.soundfield.com/
Pas de vacances pour les vrais gars !

wf
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 1024
Inscription : 18 mai 2007, 18:04

Message non lu par wf » 04 août 2007, 23:18

Burns a écrit :Peut etre un peu off topic, mais qui connait ou a utilisé les micros soundfield?

http://www.soundfield.com/
Une réponse un peu tardive !
Les micro Quad Soundfield semblent les plus intéressants sur un tournage (évidement quand celà est justifié) surtout le SPS200 A - Front LR + Surround LR
J'ai mixé cette année un film dont certaines séquences extérieures étaient enregistrées de cette façon par Philippe Vandendriessche, c'est bien mieux que du MS ! :P 8)

Avatar de l’utilisateur
Dorian
Fondateur
Fondateur
Messages : 14403
Inscription : 17 juin 2003, 18:21
Localisation : Clamart
Contact :

Message non lu par Dorian » 04 août 2007, 23:25

Odette toulemonde? ;)

PVDD est en tournage cet été, vivement qu'il soit au chomage, qu'il puisse nous éclairer sur le paquet de questions qu'on a pu poser à ce propos depuis (prise multicanales avec Soundfield)...

Et Burns a depuis aussi été confronté à ce genre de prise en mix (d'où sa question d'ailleurs, maintenant obsolète si je puis dire), en plus du Holophone...

Bye.
Dernière édition par Dorian le 05 août 2007, 01:36, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Dorian
Fondateur
Fondateur
Messages : 14403
Inscription : 17 juin 2003, 18:21
Localisation : Clamart
Contact :

Message non lu par Dorian » 05 août 2007, 01:35

wf a écrit :Les micro Quad Soundfield semblent les plus intéressants sur un tournage (évidement quand celà est justifié) surtout le SPS200 A - Front LR + Surround LR
Justifié?
A partir du moment où on mixe en 5.1, n'est ce pas justifié à la base?

Bye.

Fanch
-20 VU
-20 VU
Messages : 6
Inscription : 03 avr. 2008, 18:19

Message non lu par Fanch » 03 avr. 2008, 18:33

Bonjour!
Dans une semaine je me retrouve opérateur son sur un court-métrage et la prise de son stéréophonique m'intéresse, seulement je suis novice en la matière...J'aurais aimé avoir des exemples de situations concrètes dans lesquelles vous avez utilisé ce mode de prise de son.
Je viens de m'inscrire et je tiens à vous dire que votre site est une mine d'informations et une référence chez les étudiants en audiovisuel comme moi!
Merci!

Avatar de l’utilisateur
X-AV
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 312
Inscription : 18 sept. 2003, 23:42
Localisation : Ozoir la Ferriere

Message non lu par X-AV » 04 avr. 2008, 01:26

Salut tout le monde !

Et que dire du système OCT (Optimzed Cardioid Triangle ) ?
Je ne saurais vous le décrire mieux que là :
http://www.schoeps.de/PDFs/oct-f.pdf
Je commence tout juste un montage son avec les ambiances faites avec ce principe.
C'est assez surprenant, et bluffant, surtout par le fait d'avoir un vrai tri-piste LCR, avec des sources bien isolées, mais la somme fonctionne très bien.
Le revers de la médaille, c'est qu'il est difficile d'utiliser juste les "LR"pour faire une stéréo, le "LR" est assez indissociable du "C" !

Avez vous des expériences avec cet OCT ?
"On a autant d'oreilles que d'yeux... !"

Avatar de l’utilisateur
bluebird
Donateur en Or
Donateur en Or
Messages : 1251
Inscription : 29 déc. 2003, 21:43

Message non lu par bluebird » 04 avr. 2008, 10:13

Code : Tout sélectionner

J'aurais aimé avoir des exemples de situations concrètes dans lesquelles vous avez utilisé ce mode de prise de son. 
Salut, perso j'ai utilisé un couple XY schoeps d'ambiance l'été dernier sur quelques séquences d'un moyen métrage (auto produit), a titre expérimental. En fait c'est mon perchman qui avait bossé avec Lucien Balibar sur Cortex, en tant que stagiaire, qui me l'avait suggéré.

La séquence se passe dans une cave aux dimensions indéfinies mais grande (plongée dans le noir avec un personnage attaché à une chaise éclairé par une lampe suspendue, d'autres personnages vont et viennent dans le champ). Ce fut tourné dans un hangar.

Le but était de capter l'ambiance globale. J'ai placé mon couple à un endroit correspondant au master tout le long de la séquence afin de garder l'intégrité de l'image stéréo à doser ensuite en mix en fonction de la valeur de plan. Pour les voix c'est du classique, MK41 à la perche, Cos11 sur les acteurs.
Le résultat final à l'écoute est bluffant.

Inconvénients : la chose n'étant pas prévue (j'avais pris le couple que pour les ambiances Off), j'ai dû improviser sans avoir trop réfléchis à l'emplacement. Si dans 60% des cas c'était OK ou je pouvais m'accommoder avec l'équipe lumière, je me suis quand même retrouvé à devoir bouger le couple à cause de l'équipe qui se trouvait devant ou me retrouvant dans l'axe caméra. Si j'avais eu plus de temps j'aurais discuter avec le chef op et récupérer ses plans d'axes et mieux préparé mon affaire.
Par ailleurs, à de nombreuses reprises, la magie du cinéma oblige, les sorties étaient inversées par rapport au décors et au même titre que lorsque je me à l'opposé de l'axe caméra une inversion de piste sera inévitable au mix, ce qui risque de perturber un peu.
Sur une autre séquence aux plans plus serrés, j'ai un acteur un peu foufou qui s'est mangé plusieurs fois le pied de micro en sortant du plan.

Le montage son n'étant pas encore entamé, j'ai tout de même de grosses incertitudes quand au résultat final avec tout les changements de plans qui vont survenirs.

Au même titre que l'énergie cinétique croît avec le carré de la vitesse, je pense qu'en tournage fiction les emmerdes croissent avec le carré du nombre de canaux (d'ailleurs à ma connaissance il n'y a quasiment jamais de tournage direct en 5.0), sans compter qu'il faut une vigilance accrue à l'écoute et aux équilibrage des niveaux. Il faut donc un très grande préparation de tout ça, à commencer vraiment au repérage (état du sol, bruits environnants, axe des caméras, etc)...

My 2 cents.
Dernière édition par bluebird le 04 avr. 2008, 14:23, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Papalou
+2 VU
+2 VU
Messages : 2066
Inscription : 18 mars 2005, 19:32

Message non lu par Papalou » 04 avr. 2008, 11:44

bluebird a écrit :Au même titre que l'énergie cinétique croît avec le carré de la vitesse, je pense qu'en tournage fiction les emmerdes croissent avec le carré du nombre de canaux
:lol:
Batterie de cuisine Lagostina - Mixeur Kenwood - Four Sauter - etc...

Fanch
-20 VU
-20 VU
Messages : 6
Inscription : 03 avr. 2008, 18:19

Message non lu par Fanch » 04 avr. 2008, 17:05

Merci beaucoup bluebird! Surtout pour les tuyaux, mais la prépa se faisant dans la hâte, je vais peut-être laisser tomber pour cette fois...

wf
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 1024
Inscription : 18 mai 2007, 18:04

Message non lu par wf » 04 avr. 2008, 23:57

bluebird a écrit :... j'ai tout de même de grosses incertitudes quand au résultat final avec tout les changements de plans qui vont survenirs.
Chers amis de la prise de son,

Hé oui, c'est toute la magie du cinéma : il y a aussi un montage de l'image...
Et en plus avec des changements d'axes et même quelque fois des sautes d'axes ! :shock:

C'est pourquoi, pour l'Audio Visuel, toutes les plus belles théories de pds polycanales s'écroulent comme des grosses mouises et résistent rarement à la réalité ...

Heureusement que tu n'as eu le temps de réfléchir pendant le tournage, cela, tu aurais donné le loisir de théoriser et de t'enfermer dans une vision intellectuelle de la chose…

Qu'il y ait qq plantages n'est absolument pas grave, (sinon à quoi servirait le montage son ?)

S'il y a des moments que tu aimes bien, c'est formidable, au moins il y a de la matière sonore !

Ais confiance ! Comme disait l'autre reptile :dm1000:

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 44 invités