Fréquence d’échantillonnage

Théorie et pratique de l'enregistrement des directs, de la parole, d'instruments de musique, de sons seuls d'ambiance et de bruitages.
luscus
-20 VU
-20 VU
Messages : 23
Inscription : 24 mai 2016, 09:31

Re: Fréquence d’échantillonnage

Message non lu par luscus » 21 mai 2019, 22:28

crampedure qu'est ce qui t'as donné envie d essayer de faire le test, et de comparer le 192 a travers une reverbe ?
est-ce que tu as essayé avec une autre reverbe que la convolution ?
est-ce que le faite qu'il y ait plus d'echantillons a permis a la reverb de faire comme un effet loupe dessus et accentuer une sorte de decomposition du son comme un ralenti image.
as-tu reecouter le meme test, un autre jour et entendu encore la meme difference sonore ?

Crampedure
-20 VU
-20 VU
Messages : 82
Inscription : 02 mai 2012, 14:59
Contact :

Re: Fréquence d’échantillonnage

Message non lu par Crampedure » 23 mai 2019, 01:34

luscus a écrit :
21 mai 2019, 22:28
crampedure qu'est ce qui t'as donné envie d essayer de faire le test, et de comparer le 192 a travers une reverbe ?
est-ce que tu as essayé avec une autre reverbe que la convolution ?
est-ce que le faite qu'il y ait plus d'echantillons a permis a la reverb de faire comme un effet loupe dessus et accentuer une sorte de decomposition du son comme un ralenti image.
as-tu reecouter le meme test, un autre jour et entendu encore la meme difference sonore ?
Probablement une drogue, mais je ne sais plus laquelle...
Non plus sérieusement de la simple curiosité. Ca apprend des choses parfois.
Je n'ai pas encore récidivé, j'ai fait ça le temps d'une pause clope entre 2 exports' probablement.
Mais oui je vais explorer avec d'autres réverbs et surtout des processeurs de saturation/clippinng et consorts... je sais pas pourquoi j'ai un bon pressentiment concernant ces derniers.

Avatar de l’utilisateur
vinc
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 802
Inscription : 31 mars 2008, 22:15
Localisation : Montreuil

Re: Fréquence d’échantillonnage

Message non lu par vinc » 23 mai 2019, 09:23

luscus a écrit :
17 mai 2019, 14:07
on est quand meme assez loin de la piste mono sortie de mixette couper a130hz /8khz des telefilms des annees 90. non?
Ca vient d'où cette info ??? Les mixettes mono de l'époque coupait à 80 ou 110 Hz, en général tout le monde une coupait qu'a 80 sur les dialogues, comme aujourd'hui. Et aucune mixette à ma connaissance n'avait de coupe haut.
Vincent M.
Nouvelle sonothèque multicanal et autre DinoSound.eu: http://dinosound.eu

luscus
-20 VU
-20 VU
Messages : 23
Inscription : 24 mai 2016, 09:31

Re: Fréquence d’échantillonnage

Message non lu par luscus » 24 mai 2019, 23:45

alors pour commencer loin de moi l'idee de critiquer les techniciens son de l'époque,
ils faisaient avec le matos de l'epoque, post-prod incluse.
la ou je me suis trompé, c'est sur le 8khz, je voulais faire reference au fait que les telefilms etaient tourné en super 16 ,
et que par la force des choses les aigus se perdait dans les meandres de la chaine du son pour arriver dans le poste de television.

mais par contre concernant les basses sur le mixdown de mixette mono ,alors sur une perche seul, no problemo, mais des qu'il y avait plusieurs sources,
par secu les faders n'etait pas forcement totalement fermés.
Ce qui veut dire que l'on pouvait avoir la repisse d'une voix sur un autre hf,
et qu'au mixdown une opposition de phase pouvait arriver liée a un deplacement ou autre et cela sans retour possible.
le faite de laisser ouvert les faders ne pouvait qu'entrainer sur un mix mono, des accumulations de problemes.

Les decisions a la prise etait plus drastique, les mixettes avaient le coupe bas a 80hz et 130hz, mais il y avait aussi un coupe bas reglable...
il y a eu un avant et un apres osix de cinela, parceque les bruits de perches on taillait aussi.
Voir aussi que pour faire matcher un hf avec un micro perche,
on hesitait pas a degraisser le hf ou la perche aussi pour eviter d'entendre une difference trop flagrante lorsque l'on passait de l'un a l'autre.
ca avait l'avantage de rendre le tout plus homogene.

il y a eu des tres gros progres technologiques de la prise, a la postprod et a la diffusion,
le tout numerique d'aujourd'hui evite quand meme beaucoup d'étapes, qui au final mettait a mal le son, comme de la vhs et au bon vieux rateau sur le toit.
je souhaitais surtout demontrer qu'aujourd'hui on aurait du mal a revenir au report optique ou aux enregistrements sur sony tc-d5 et aux suspensions cheap.

Avatar de l’utilisateur
vinc
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 802
Inscription : 31 mars 2008, 22:15
Localisation : Montreuil

Re: Fréquence d’échantillonnage

Message non lu par vinc » 25 mai 2019, 13:55

Désolé Luscus, mais je lis pas mal d'inexactitudes historiques.

Pour les téléfilm le son n'était pas enregistré en optique au tournage, mais sur un Nagra, ou pour les plus moderne en 90 sur DAT, déjà en numérique. Le son optique était réservé à la diffusion essentiellement en salle, pas à l'enregistrement, et là oui la bande passante était réduite. C'est uniquement à cette dernière étape qu'on perdait extrêmes graves et aiguës.

Quand à cette histoire de potentiomètre pas ou mal fermé, je suppose que cela dépendait de chaque preneur de son. On apprenait a ne pas laisser des effet de phase se balader dans les mixs et on utilisait beaucoup moins les HF qu'aujourd'hui. Il est bon de savoir le faire encore aujourd'hui en TV car souvent le son utilisé est celui envoyé par la caméra, en particulier en documentaire et reportage.

Quand j'écoute les films de cette époque je n'entend pas souvent d'effet de phase.

Après oui : énormes progrès dans les suspensions grâce à Rycote dans un premier temps puis à Cinéla.
Vincent M.
Nouvelle sonothèque multicanal et autre DinoSound.eu: http://dinosound.eu

Avatar de l’utilisateur
Foxp2
Donateur en Argent
Donateur en Argent
Messages : 2917
Inscription : 22 nov. 2006, 15:46
Localisation : Saint Denis
Contact :

Re: Fréquence d’échantillonnage

Message non lu par Foxp2 » 25 mai 2019, 18:25

Et globalement c est une erreur de penser que la qualité des anciennes technologies n était pas bonne.. longtemps la qualite sonore, relativement aux moyens de chaque epoque, était le critère principal de reussite. Cette course a la qualité predominait, c est à l arrivé du mp3 que la course a la quantité a pris le dessus et ça ç est contemporain.. :) .
Ê pericoloso sporgersi!

luscus
-20 VU
-20 VU
Messages : 23
Inscription : 24 mai 2016, 09:31

Re: Fréquence d’échantillonnage

Message non lu par luscus » 03 juin 2019, 23:46

il existait encore des personne qui montaient sur banc pellicules a cette epoque, il y avait encore des retissants au montage informatique. quand au montage dit numerique
desole mais les conversions et les passages dans des machines differentes etaient nombreux, comparer les convertisseurs des annees 90 a ceux d'Aujourd'hui, le balbutiement du numerique , c'etait pas rien.
si il y a bien une techno qui subit de plein fouet l'obsolescence, c'est bien le numerique.

vous retourneriez au front avec un tcd10 , pour monter sur dd1500,ensuite mixer avec une O2r ou sur 888digidesign, puis aplatir sur bande hi8 dans un da98 ou beta num ? ca beau etre du numerique, par sur que ca sorte bien droit tout ca.

et puis surtout le sujet de depart , c'est la frequence d echantillonnage.
pourquoi les constructeurs construisent encore aujourd'hui des convertisseurs montant en 192 khz ?
pourquoi des personnes enregistrent en dsd ?

ce site s'appel sound designer, ce qui implique avant tout un travail de son, de transformer, de modifier l origine, un peu comme une cuisisne, on coupe, on cuit, on deglace, on melange, on reserve. . etc
cela demande des ingredients stables avec une qualite des ingredients la meilleur possible,
les champignons en boite sur la pizza ca fait tache.
alors pourquoi s'en tenir a rester dans le domaine du comestible alors qu'on souhaite aller vers des sensations gustatives ?

Avatar de l’utilisateur
Papalou
+2 VU
+2 VU
Messages : 2065
Inscription : 18 mars 2005, 19:32

Re: Fréquence d’échantillonnage

Message non lu par Papalou » 04 juin 2019, 00:39

luscus a écrit :
03 juin 2019, 23:46
vous retourneriez au front avec un tcd10 , pour monter sur dd1500,ensuite mixer avec une O2r ou sur 888digidesign, puis aplatir sur bande hi8 dans un da98 ou beta num ? ca beau etre du numerique, par sur que ca sorte bien droit tout ca.
Bien sûr que ça sortait tout droit, en AES/EBU tout le long de la chaîne. Le blaireau qui serait repassé en analogique aurait eu le droit à un sacré savon !
Batterie de cuisine Lagostina - Mixeur Kenwood - Four Sauter - etc...

Avatar de l’utilisateur
zikayan
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 915
Inscription : 06 sept. 2004, 20:02
Localisation : Paris
Contact :

Re: Fréquence d’échantillonnage

Message non lu par zikayan » 04 juin 2019, 14:39

Et voilà, le nouveau macpro il peut faire tourner 1000 pistes sous Logic qu'ils disent.
Donc 256 pistes en 192 kHz ça va le faire, on va pouvoir y aller pour la postprod.
Chouette :mrgreen:
Dans quel DD j'erre...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 31 invités