La bande son de votre vie!

Vos propres travaux, ainsi que vos impressions et analyses des bandes son qui nous entourent (cinéma, télé, radio, et multimédia / jeu vidéo).
Aussi un atelier de confection de bruitages, de sound designs, et de musiques. Recherches de son, d'instruments, contributions soniques, demandes de traitement, etc.
Avatar de l’utilisateur
pfm
-10 VU
-10 VU
Messages : 116
Inscription : 27 juil. 2007, 02:48
Contact :

Message non lu par pfm » 29 oct. 2010, 00:21

Pour moi, c'est sûr, l'harmonica de "Il était une fois dans l'Ouest", la clé du film...
(Ça n'est que plus tard que j'ai découvert toute la richesse du début.)
Et quand je me suis rendu compte que j'étais pas assez bon musicien, et pour plein de raisons liées aux 70', j'ai repensé à l'harmonica de Leone et j'ai peu à peu découvert le son au cinéma... et le cinéma tout court.

Ah, au passage: jamais personne ne parle de Jacques Deray quand on parle de son au cinéma.
Et pourtant...

wf
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 1024
Inscription : 18 mai 2007, 18:04

Message non lu par wf » 29 oct. 2010, 13:39

pfm a écrit :Pour moi, c'est sûr, l'harmonica de "Il était une fois dans l'Ouest", la clé du film....
Je vais vous raconter, à ce sujet, une anecdote de première main (un participant à cet enregistrement)
Comme Leone n'obtenait pas ce qu'il voulait de l'harmoniciste, Il l'a fait monter sur une chaise, lui a accroché une corde au cou (pour le mettre en situation) et l'a menacé de donner un coup de pied dans la chaise s'il ne jouait pas dans l'esprit :bounce: Ce qui pourrait expliquer le vibrato chevrotant de ces trois notes :lol:

Avatar de l’utilisateur
Larkflight
0 VU
0 VU
Messages : 1664
Inscription : 27 août 2007, 15:26
Contact :

Message non lu par Larkflight » 29 oct. 2010, 13:54

wf a écrit :(pour le mettre en situation) et l'a menacé de donner un coup de pied dans la chaise s'il ne jouait pas dans l'esprit :bounce: Ce qui pourrait expliquer le vibrato chevrotant de ces trois notes :lol:
Et pour la mouche dans le canon qu'est ce qu'on a fait au bruiteur ?

Avatar de l’utilisateur
meumeuh81
-5 VU
-5 VU
Messages : 347
Inscription : 18 oct. 2006, 16:05

Message non lu par meumeuh81 » 29 oct. 2010, 14:50

pour ma part, j'hésite entre Dead man et le tricycle de Shinning

dasound
-2 VU
-2 VU
Messages : 927
Inscription : 29 mars 2005, 22:12

Message non lu par dasound » 29 oct. 2010, 15:00

Dead Man grosse claque aussi !
Soy Cuba aussi de Mikhail Kalatozov.
Benjamin Rosier - La Puce a l'Oreille

Avatar de l’utilisateur
mrleon
-2 VU
-2 VU
Messages : 516
Inscription : 24 déc. 2007, 18:04

Message non lu par mrleon » 29 oct. 2010, 15:22

Haaaa Soy Cuba !!! Référence très interessante (que j'avais restauré pour MK2 il y a quelques temps). Quel film parfait.

Et bien sûr Un Condamné à Mort s'est échappé qui reste ma reférence principale. Tout y est, c'est juste parfait.

Avatar de l’utilisateur
Larkflight
0 VU
0 VU
Messages : 1664
Inscription : 27 août 2007, 15:26
Contact :

Message non lu par Larkflight » 29 oct. 2010, 17:33

C'est marrant que personne n'évoque Monthy Pythons Sacré Graal ici

Elie
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 1286
Inscription : 12 janv. 2005, 16:59
Localisation : Paris

Message non lu par Elie » 29 oct. 2010, 18:41

Moi ça a été beaucoup plus tard les MP. Mais dans la même veine, un film marquant de mon enfance avec une bande son assez riche, c'est Bandit Bandit de T. Guillian

Avatar de l’utilisateur
pfm
-10 VU
-10 VU
Messages : 116
Inscription : 27 juil. 2007, 02:48
Contact :

Message non lu par pfm » 30 oct. 2010, 11:34

Larkflight a écrit :C'est marrant que personne n'évoque Monthy Pythons Sacré Graal ici
C'est vrai que le bruitage des pas du cheval, au début... :P :lol: :roll:

Avatar de l’utilisateur
YuHirà
0 VU
0 VU
Messages : 1101
Inscription : 20 juil. 2004, 15:17
Contact :

Message non lu par YuHirà » 30 oct. 2010, 12:09

Je n'ai pas répondu au topic il me semble.

En ce qui me concerne, la bande son qui m'aura marqué le plus est 2001 l'Odyssée de l'Espace. La musique préexistante est utilisée d'une manière beaucoup plus sensible et signifiante que la grande majorité des bandes sons qu'on a pu entendre depuis le début du parlant.

Dans les approches sonores qui m'ont également marqué, je citerais également Dead Man (une BO qui a renouvelé le genre et qui se mêle admirablement au montage son contemplatif). J'ajouterais aussi les Caprices d'un Fleuve mais c'est purement personnel: ce film autant que son ambiance sonore et sa BO ont marqué ma sensibilité au fer rouge.

Et surtout comment oublier Jacques Tati!

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 63 invités