À bas les mythes de l’audionumérique.

Formats, normalisations, etc.
Avatar de l’utilisateur
pdobdob
-20 VU
-20 VU
Messages : 16
Inscription : 26 mai 2014, 14:38
Localisation : Paris
Contact :

À bas les mythes de l’audionumérique.

Message non lu par pdobdob » 04 août 2015, 17:58

Le numérique : démonstrations et explications.

Bonjour, tout à fait par hasard je suis tombé sur une vidéo en anglais :

:arrow: http://xiph.org/video/vid2.shtml

ou sa version texte illustrée et traduite en français :

:arrow: https://drive.google.com/file/d/0BwsXzL ... BMYkE/edit

Très intéressant avec une très bonne explication sur le Dither ou Tramage en français.

Pierre
On ne peut savoir à la fois exactement quand ça va foirer où ça va foirer et pourquoi ça va foirer.

Avatar de l’utilisateur
Kewl
-2 VU
-2 VU
Messages : 764
Inscription : 06 mars 2007, 22:14
Localisation : Montréal, Canada
Contact :

Re: À bas les mythes de l’audionumérique.

Message non lu par Kewl » 05 août 2015, 14:14


Avatar de l’utilisateur
krr
L'équipe SDO
L'équipe SDO
Messages : 2866
Inscription : 09 août 2007, 06:41
Localisation : tontonpelier
Contact :

Re: À bas les mythes de l’audionumérique.

Message non lu par krr » 05 août 2015, 14:35

pdobdob a écrit :Le numérique : démonstrations et explications.

Bonjour, tout à fait par hasard je suis tombé sur une vidéo en anglais :

:arrow: http://xiph.org/video/vid2.shtml

ou sa version texte illustrée et traduite en français :

:arrow: https://drive.google.com/file/d/0BwsXzL ... BMYkE/edit

Très intéressant avec une très bonne explication sur le Dither ou Tramage en français.

Pierre
je viens de lire la moitié du PDF (donc en francais), c'est très bien fait.

Pédagogiquement, il y a un vrai travail ce qui est rare et appréciable.

Avatar de l’utilisateur
Maxwyme
L'équipe SDO
L'équipe SDO
Messages : 594
Inscription : 16 févr. 2009, 01:05

Re: À bas les mythes de l’audionumérique.

Message non lu par Maxwyme » 05 août 2015, 16:28

J'ai tout dévoré, excellent !!!!! C'est vrai que l'audio-numérique, je l'ai appris aussi en montant les escaliers... le bruit de quantification est ici super bien expliqué, c'est important.

Et bonne petite piqûre de rappel pour le dithering / noise-shaping !

Avatar de l’utilisateur
Labroue
0 VU
0 VU
Messages : 1241
Inscription : 29 déc. 2007, 14:42
Localisation : Paris
Contact :

Re: À bas les mythes de l’audionumérique.

Message non lu par Labroue » 05 août 2015, 19:05

Bonjour à tous,

merci Pierre pour les liens. Maintenant, un bon nivellement par le bas... Faut aimer.

Bien amicalement

lergut
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 244
Inscription : 21 sept. 2008, 00:15
Localisation : Meudon 92

Re: À bas les mythes de l’audionumérique.

Message non lu par lergut » 05 août 2015, 21:52

Je m'étonne que Labroue soit aussi distant..amicalement
Le jeune homme fait une démonstration certes pragmatique et scientifique...
MAIS , la musique et le SON ne se résume pas à du 1 K ou 15 k...
Il n'a pas connu le début du numérique...la conversion était primordiale ...qu'elle soit à 44 ou 48 ou plus..
Et (pour moi) elle reste importante ...et il faut differencier le traitement et le stockage...
Un projet musical ou filmique et une suite d'opération,de traitement et pas une mesure de 1K entre entrée et sortie...
Je trouve qu'en dehors des conversions ,les clocks , le jitter sont bien plus importantes..
Avec mes petites oreilles de Mickey ...je trouve plus important la conversion,l'horloge et le jitter et tout en 24 bits ...
J'ai tenté des formats plus 'haut de gamme' ...bon...et le dithering..je l'applique mais avec mes petites feuilles ...je me pose la question ...en film et tv en tous cas...
Alors il faudrait poser la question à des gens plus réputés que moi DBF ,WF ,GL..etc...
J'ai juste des souvenirs de StarMusic..,Studio Sarde ,et d'autres...
WF pourrait raconter ses souvenirs des premiers 1610 ,3324 première génération....and so on..
Sans compter les premières stations audio-numeriques Audiofiles ,Screensound Ssl, Protools ,Akai etc...
Nous avons fait énormément de progrès en 20 ans..il faut s'en servir ...pour le meilleur ...sans tomber dans une culture des chiffres...laissons nos oreilles ouvertes..
L'article est cependant fort intéressant

Cordialement

Avatar de l’utilisateur
Labroue
0 VU
0 VU
Messages : 1241
Inscription : 29 déc. 2007, 14:42
Localisation : Paris
Contact :

Re: À bas les mythes de l’audionumérique.

Message non lu par Labroue » 05 août 2015, 22:36

Je suis distant parce que je ne me retrouve pas du tout dans ce genre de discours sur une manière qui perd beaucoup de charme par la simplification à outrance. D'accord on évoque les bases, toutefois rien sur le temps d'échantillonnage, rien sur les nouvelles interprétations de la théorie du signal, rien sur le produit de modulation d'amplitude, etc. parties qui justement seraient à développer si on tenait à donner un commencement d'explication aux ressentis musicaux. Et c'est pour cela que j'appelle ce discours, un nivellement par le bas. J'attendrais plutôt un exposé de solutions et d'explications, même difficiles, qui corroborerait nos ressentis.

Bien amicalement

Avatar de l’utilisateur
SCHIZOIDE
-10 VU
-10 VU
Messages : 134
Inscription : 05 juin 2011, 12:05

Re: À bas les mythes de l’audionumérique.

Message non lu par SCHIZOIDE » 06 août 2015, 11:07

Pour ma part, plutôt qu'un nivellement par le bas, j'y vois plutôt une forme d'introduction.

Avatar de l’utilisateur
Labroue
0 VU
0 VU
Messages : 1241
Inscription : 29 déc. 2007, 14:42
Localisation : Paris
Contact :

Re: À bas les mythes de l’audionumérique.

Message non lu par Labroue » 06 août 2015, 11:41

Ce n'est malheureusement pas un texte dans l'esprit d'une introduction en la matière, car le but de ce développement est justement de prétendre tout simplifier et de nier une partie des ressentis, comme le disait notre ami Lergut, sur lequel je le rejoins fortement. Ce texte est faussement didactique et ne passerait même pas en première année d'université. Ce n'est pas les connaissances exposées qui sont fausses, c'est l'objectif du discours qui n'est pas exact. Nous sommes en 2015, si on veut aborder la problématique exprimée dans le titre, le rédacteur doit se donner les moyens de le faire, ce qui est loin d'être simple et compréhensible. Et je constate malheureusement que les axes de recherche et de developpement ne sont pas les bons dans le cadre de ce titre.

Bien amicalement

Avatar de l’utilisateur
florian
-10 VU
-10 VU
Messages : 191
Inscription : 13 nov. 2007, 19:06
Contact :

Re: À bas les mythes de l’audionumérique.

Message non lu par florian » 06 août 2015, 21:39

Attention à ne pas confondre le titre donné à cette discussion sur le forum et celle donnée à l'article qui n'est autre que "Audio show and tell". (et pas le titre accrocheur "a bas les mythes", ton qu'on ne retrouve pas dans l'article).
Je vous trouve un peu dur avec ce document (j'ai lu l'article et pas la vidéo). Certes il n'est pas universitaire mais il ne se réclame pas de cette rigueur (et malheureusement à l'université je n'ai jamais croisé un oscilloscope, donc finalement ce genre d'enseignement peut être très instructif, en complément). Il fait bien ce qu'il fait, libre à d'autres d'aller plus loin, soit dans la pédagogie, soit dans la recherche de connaissance.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 23 invités