[Article] Les niveaux audio

Les Articles sur SDO !
Avatar de l’utilisateur
Dorian
Fondateur
Fondateur
Messages : 14403
Inscription : 17 juin 2003, 18:21
Localisation : Clamart
Contact :

[Article] Les niveaux audio

Message non lu par Dorian » 24 janv. 2006, 11:38

Discussions sur l'Article Les niveaux audio de Yomguifau et 3S
http://www.sounddesigners.org/articles/ ... audio.html

Image
Dernière édition par Dorian le 22 janv. 2008, 14:09, édité 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
LFO
-10 VU
-10 VU
Messages : 158
Inscription : 24 févr. 2005, 17:02

Re: Article: les niveaux audio

Message non lu par LFO » 13 avr. 2006, 17:17

Un article très intéressant !!
Merci Msieur SSS

Avatar de l’utilisateur
biton
-2 VU
-2 VU
Messages : 711
Inscription : 07 mars 2005, 18:04
Localisation : +33

Message non lu par biton » 13 avr. 2006, 22:42

Vraiment bien l'article.

Le seul hic c'est que maintenant les dialogues sont parfaitement intelligible, même à travers les murs !!! :evil:
Suffit d'avoir des murs et des voisins pour profiter des plus grandes oeuvres d'art télévisuelles :
"- partez d'ici, on a pas besoin de gens comme vous à Mistral, rentrez chez vous, retournez chez les assassins !
- mais vous savez que je n'ai pas commis ce crime Mme Picard, qui vous a raconté ces histoires stupides ?
- oh! là! cessez de nous laver les oreilles avec vos mensonges ! des enfants de dix ans mentiraient mieux que vous...
- vous savez que je suis complètment incapable d'inventer des histoires, Mme Picard !
- ça! j'avais remarqué que l'inspiration vous manque parfois, surtout quand on vous pose des questions sur votre passé! mais regardez ce que Mlle Tina a trouvé dans vos affaires..." :cry:

Enfin voilà quoi, vive les films arte ou ils compressent rien et ils disent une phrase par minute !

Avatar de l’utilisateur
cheto
Membre bugué
Membre bugué
Messages : 1503
Inscription : 24 févr. 2005, 01:33
Localisation : colombia (cali)

Message non lu par cheto » 13 avr. 2006, 22:47

vive les films arte
oui vive arte

tf1
france2,3
m6
c+
vous sortez
moi aussi hein guibson?
DJ EL DURO DE LA SALSA

Avatar de l’utilisateur
sigir
Donateur en Argent
Donateur en Argent
Messages : 897
Inscription : 24 nov. 2004, 21:53
Localisation : Chambéry

Message non lu par sigir » 14 avr. 2006, 20:08

les chaines hertziennes sont équipées de systèmes de traitements sonores complexes qui baissent les programmes ayant peu de dynamique pour éviter de saturer les émétteurs et pour harmoniser les niveaux entre les programmes.
Je veux bien croire qu'elles en sont équipées, mais pour quand est prévu la mise en service ?

Avatar de l’utilisateur
Benoit T.
+2 VU
+2 VU
Messages : 3024
Inscription : 31 déc. 2006, 10:55
Localisation : France

Message non lu par Benoit T. » 27 sept. 2009, 22:14

Je viens de jeter un coup d'oeuil sur l'article. Est il toujours à jour. Je pense notamment à;

- Les niveaux sont controlés sur un peak-metre DIN aligné comme suit : niveau de ref à -9PPM, niveau maximum du programme 0PPM avec des dépassements occasionnels tolérés(dans les fait seul ARTE tolère). Les dialogues doivent tenir dans un gabarit de 30dB (moins dans la réalité) soit de -21PPM à 0PPM et le mixage dans 45dB donc de -36 à 0PPM.

- Le peak-metre DIN n'est utile qu'au mixage final, pour avoir une forme de cohérence, le vu-mètre est une indication complémentaire mais pas indispensable qui peut rendre compte d'une compréssion trop importante (niveaux crète ok+ niveau vu très fort=comprésseur trop sollicité).
J'ai pas fait avancer le shmilblic, c'est vrai. Alors voici quelques pistes: RTW fait une très bonne bécane (plus cher) qui affiche peak et loudness en même temps la
Benoit Tigeot - Monteur son dans le jeu vidéo
Google Group : Nagra LB
Sound Blog

Avatar de l’utilisateur
Labroue
0 VU
0 VU
Messages : 1241
Inscription : 29 déc. 2007, 14:42
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par Labroue » 27 sept. 2009, 23:14

Bonsoir à tous,

Certes, la mesure du loundness au delà de 10 secondes d'intégration est à la mode pour "réguler" le niveau de nos programmes. C'est incontestable.

Est-ce bien réaliste de l'utiliser en solo ? Cette indication globale peut-elle suffire et doit-on avoir à côté le peak-mètre PPM RTW ou NTP ?

Si la mesure du loudness offre une belle synthèse du volume sonore dans un programme bien déterminé, il n'est pas capable de signaler les accidents de tout genre, très court à l'intérieur de ce programme. Ces accidents peuvent ne pas être très bien interprétés par les auditeurs. De plus, avec une unique mesure de loudness, comment peut-on assurer l'enchainement des proragmmes de genre différent, sans heurt ?

J'en ai discuté avec des artistes créateurs. Il en ressort que l'impression à transmettre du niveau sonore dans une oeuvre n'est pas seulement une affaire de moyenne : on dirait qu'on gère le niveau sonore avec le loudness comme une affaire de bonus et de malus d'assurance :

"tu as diffusé un niveau très fort, alors tu dois obligatoirement te calmer pour le reste du programme" et inverssement "tu as laissé du silence, alors tu devras émettre un coup de canon afin de rester dans une bonne moyenne"...

----

Dans toute cette évolution actuelle et passionnante, on oublie bien souvent les réalisations de la marque californienne Dorrough, qui a sa propre interprétation du loudness depuis de nombreuses années.

Bien cordialement.

MarcV
-2 VU
-2 VU
Messages : 975
Inscription : 24 oct. 2007, 19:08
Contact :

Message non lu par MarcV » 28 sept. 2009, 11:54

Labroue a écrit :"tu as diffusé un niveau très fort, alors tu dois obligatoirement te calmer pour le reste du programme" et inverssement "tu as laissé du silence, alors tu devras émettre un coup de canon afin de rester dans une bonne moyenne"...
Eh bien normalement non puisque la mesure est censée n'être prise en compte que dans les parties dialoguées... un silence n'est pas pris en compte dans la mesure. :wink:

Avatar de l’utilisateur
Labroue
0 VU
0 VU
Messages : 1241
Inscription : 29 déc. 2007, 14:42
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par Labroue » 28 sept. 2009, 12:10

Bonjour à tous,

mouais... je reste très perplexe sur tout cela et sur cette manière de résumer le contenu d'un programme. Qu'appelle-t-on alors une partie dialoguée ? Qu'appelle-t-on silence ?

Une chanson avec le mix de la voie bien en avant est-elle une partie dialoguée ? Une ambiance silencieuse avec des gens qui parlent au loin est-elle une partie dialoguée ? Le silence est-il un blanc technique ou au contraire un niveau sonore en dessous d'une valeur fixée ?

Pour avoir écouté et beaucoup lu de developpements sur cette question, je trouve que le système du loudness est très hasardeux. Et plus il sera normalisé, plus il sera hasardeux, car pour chaque programme il faudrait définir un loudness correspondant exactement à l'artistique du programme.

Soit on s'arrache les cheveux... ou soit on fait comme l'autruche qui plante sa tête dans le sol !

En tout cas, comme la transmission numérique permet d'émettre ce que l'on veut sans qu'il y ait saturation de l'émetteur... la porte est maintenant grande ouverte à la créativité et à l'improvisation.

Je ne suis pas contre ce nouveau système d'évaluation du niveau sonore, pourvu qu'il transmette le contenu artistique d'un programme, car la finalité est bien là.

Bien cordialement.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités