Etat des lieux du montage son

Les actualités du monde de l'audio, les rencontres professionnelles, les salons, les événements, les démos, etc.
Avatar de l’utilisateur
Foxp2
Donateur en Argent
Donateur en Argent
Messages : 2872
Inscription : 22 nov. 2006, 15:46
Localisation : Saint Denis
Contact :

Etat des lieux du montage son

Message non lu par Foxp2 » 06 juil. 2018, 10:06

Le college Montage Son de l'AFSI vient de publier une enquete sur la situtaion de ce metier, tres interessant et à lire ici :
https://www.afsi.eu/articles/27330-etat ... ontage-son
Ê pericoloso sporgersi!

Avatar de l’utilisateur
Brotools
Donateur en Argent
Donateur en Argent
Messages : 1568
Inscription : 28 avr. 2012, 18:17
Localisation : paris
Contact :

Re: rapport sur le metier de monteur son

Message non lu par Brotools » 07 juil. 2018, 16:55

Intéressant, merci pour le lien.

Ca confirme en grande majorité ce que j'observe et vis personnellement à une exception, et de taille.
Les heures supp' effectuées et non payées. Pour ma part, je ne me fais certes pas payer d'heures supp mais pour la simple raison que je n'en fais pas.
Déborder un peu de çi de là quand c'est nécessaire, rester "souple", certes, mais c'est un choix personnel, jamais une demande de la prod'.

Avatar de l’utilisateur
vinc
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 786
Inscription : 31 mars 2008, 22:15
Localisation : Montreuil

Re: rapport sur le metier de monteur son

Message non lu par vinc » 08 juil. 2018, 22:57

très intéressant. Je suis par contre un peu surpris par le 21% de son direct au final...Sur un film d'une heure et demie il n'y aurait que 19 mn de sons direct ?
Vincent M.
Nouvelle sonothèque multicanal et autre DinoSound.eu: http://dinosound.eu

Avatar de l’utilisateur
Brotools
Donateur en Argent
Donateur en Argent
Messages : 1568
Inscription : 28 avr. 2012, 18:17
Localisation : paris
Contact :

Re: rapport sur le metier de monteur son

Message non lu par Brotools » 09 juil. 2018, 08:24

Perso, de ce que j’en comprends, c’est ce qui est utilisé en plus des directs/dialogue. En montage son « pur « quoi, ajouté au montage parole.
Et, pour ma part, ça colle plutôt bien à la réalité....

Maaza
-20 VU
-20 VU
Messages : 23
Inscription : 17 mai 2014, 16:51

Re: rapport sur le metier de monteur son

Message non lu par Maaza » 12 juil. 2018, 19:59

Le passage sur la musique m'a fait beaucoup rire..

"On notera tout de même que pour près de 37% des films, nous n’avons aucune relation
avec le compositeur. Si on met en regard le fait que pour 20% des films le travail
nous semble inabouti sur les musiques au sortir du montage image, on peut se dire
qu’il faudrait sans doute une plus grande transversalité avec le département musique,
pour que le réalisateur puisse avoir un suivi intégré de la musique et du son.
Ce travail sur les musiques, qui est primordial pour bon nombre de film, semble
aujourd’hui manquer de suivi et d’organisation. Le recours à des superviseurs musique
permet souvent de pallier à l’organisation juridique de gestion des droits mais
n’apporte pas le suivi artistique qui pouvait exister grâce à la présence du montage image
tout au long de la post-production son du film."

Globalement d'accord sur le manque de suivi mais ce n'est pas la faute des compositeurs.

Dommage qu'en tant que compo je n'ai pas été consulté sur ce sondage, car j'en aurais des choses à dire sur les monteurs sons, notamment le fait que la plupart d'entre eux sont incapables d'accorder des bruitages musicaux, comme le klaxonne d'un train, avec la tonalité de la musique ce qui me paraît etre la base... et des exemples comme ça j'en ai à la pelle. De plus le mixage des musiques sur la plupart des téléfilms et films de cinéma français sont faits à la truelle avec une musique sous mixée à -30 db dans la plupart des cas alors que des bruitages inutiles sont surmixés.. normal le mixeur et le monteur son faisant partie de la même team la plupart du temps 8) :lol:

Howard Shore avait fait cette remarque lors de sa masterclass à Bercy il y a quelques mois. Il ne comprenait pas pourquoi les mixeurs français mixaient aussi mal la musique avec le reste de la bande son.

Avatar de l’utilisateur
Papalou
+2 VU
+2 VU
Messages : 2020
Inscription : 18 mars 2005, 19:32

Re: rapport sur le metier de monteur son

Message non lu par Papalou » 13 juil. 2018, 08:42

Maaza a écrit :
12 juil. 2018, 19:59
Dommage qu'en tant que compo je n'ai pas été consulté sur ce sondage, car j'en aurais des choses à dire sur les monteurs sons, notamment le fait que la plupart d'entre eux sont incapables d'accorder des bruitages musicaux, comme le klaxonne d'un train, avec la tonalité de la musique ce qui me paraît etre la base... et des exemples comme ça j'en ai à la pelle.
Est-ce que les compositeurs accordent leurs nappes aux fonds d'air du monteur son ? :roll:

Franchement, cette remarque est ridicule. Le monteur n'a pas à accorder les bruitages avec la musique :
- Ce n'est pas son boulot.
- Il n'a pas la musique quand il fait le montage son dans l'extrême majorité des cas (elle est souvent livrée en début de mixage).
- Harmoniser ce genre de sons peut les faire apparaitre "faux", hors le monteur son a en général un objectif de réalisme (à défaut de réalité) des sons montés.

Etc… J'en ai lu des conneries, mais celle-là elle dépasse quand même l'entendement. Heureusement que je ne suis pas monteur son, ça pourrait m'énerver, tiens. :mrgreen:
Batterie de cuisine Lagostina - Mixeur Kenwood - Four Sauter - etc...

Avatar de l’utilisateur
Brotools
Donateur en Argent
Donateur en Argent
Messages : 1568
Inscription : 28 avr. 2012, 18:17
Localisation : paris
Contact :

Re: rapport sur le metier de monteur son

Message non lu par Brotools » 13 juil. 2018, 08:47

Tu as hélas sans doute en partie raison mais je ne peux m'empêcher de nuancer ce qui me semble être un avis un peu généraliste et un peu "provoc'" je pense.... :wink:
Maaza a écrit :
12 juil. 2018, 19:59
Globalement d'accord sur le manque de suivi mais ce n'est pas la faute des compositeurs.
Si, ça peut l'être. Il est parfois très compliqué de joindre "l'artiste" qui ne se sent qu'assez peu concerné par l'aspect technique du mixage... Ca n'est heureusement pas toujours le cas.
notamment le fait que la plupart d'entre eux sont incapables d'accorder des bruitages musicaux, comme le klaxonne d'un train, avec la tonalité de la musique ce qui me paraît etre la base
Ca peut être nécessaire... ou pas. Et ça n'est pas au musicien d'en juger. C'est une décision "artistique" qui doit se prendre avec le réalisateur et ça n'est en aucun cas une règle absolue. Il n'y a PAS de règle absolue dans nos métiers et encore heureux!
De plus le mixage des musiques sur la plupart des téléfilms et films de cinéma français sont faits à la truelle avec une musique sous mixée à -30 db dans la plupart des cas alors que des bruitages inutiles sont surmixés.. normal le mixeur et le monteur son faisant partie de la même team la plupart du temps 8) :lol:
Un peu provoc' là aussi non? Ceci dit, je sais que ça peut arriver MAIS, 2 petites remarques...
1/Dire que le monteur son et le mixeur font partie de la même "team", laisse moi en douter!
Je ne compte pas le nombre de fois où, en tant que monteur son, j'ai eu à faire à des mixeurs récalcitrants à toute collaboration "saine", préférant un style "je vais te montrer qui est le chef".
Et, pour info, je suis aussi mixeur donc je n'ai pas d'intérêt particulier à dire ça.
2/Et les musiques ni faites ni à faire par des gens qui n'ont aucune culture de la musique à l'image mais qui s'y mettent parceque "y'a plus que là que ça rapporte", on en parle?...
Des musiques gavées d'éléments normalement destinés au centre (voix, basse...) alors qu'on est en plein dans une scène de dialogue...
Des musiques livrées à la bourre en plein mix, sans aucune indication de calage...
Des musiques bcp trop riches/fournies sur des scènes dialoguées qui, effectivement, ne laissent pas d'autre choix que de baisser et de la jouer "tapis"...
etc etc........
Howard Shore avait fait cette remarque lors de sa masterclass à Bercy il y a quelques mois. Il ne comprenait pas pourquoi les mixeurs français mixaient aussi mal la musique avec le reste de la bande son.
Peut être, précisément, aussi parceque la musique à l'image en France n'est pas toujours aussi bien adaptée au film qu'aux US où il y a un gros travail d'intégration musique/sound design (mais pas nécessairement uniquement dans le sens "le sound design doit s'adapter à la musique!"). :wink:

Bref, il y a bien sûr du vrai dans ce que tu dis mais pas que...
Et l'idée serait peut être plutôt d'essayer d'être constructif, de se parler, de comprendre les problématiques de chacun, plutôt que de systématiquement faire porter la faute aux autres, même si ça n'est pas toujours facile, j'en conviens.... :(

LosFeliz
-20 VU
-20 VU
Messages : 18
Inscription : 01 avr. 2016, 18:20
Localisation : Los Angeles

Re: rapport sur le metier de monteur son

Message non lu par LosFeliz » 13 juil. 2018, 08:58

Un mot pour qualifier ce rapport : excellent!
Oui, certains chiffres font mal et je comprends que certains d’entre nous tombent des nues, mais c’est la dure réalité de la réalisation de la bande sonore finale...
Un témoignage de ce que je vis sur la cote pacifique:
- sons seuls quasi inexistants
- sonothèques disponibles énormes. Un budget est dédié d’office à l’enregistrement de sons spécifiques pour les films au buget moyen (et plus)
- directs pas tops mais très grosse exigence des productions pour que le montage parole sauve le direct.
- le choix des ADR se fait par le montage image,la production et le monteur parole. Le mixeur arrive seulement en fin de parcours pour exercer son art d’intégration des paroles.
- Un métier qui n’existe pas en France, l’ADR supervisor. Il ou elle edite les adr cue sheets, dirige les sessions ADR, monte les ADR et est present lors du mix final pour les *fixes*.
- on enregistre systématiquement des ambiances de goupes et de voix additionnelles. On appelle cela des loop groups. Sur le film sur lequel je travaille, nous avions 23 comédiens.
- pendant le mixage, les equipes de montage (paroles,sons et musique) peuvent repondre dans la seconde à chaque demande des producteurs.
- les audis ont un producer desk derriere la console de mix ou tous les monteurs travaillent avec un laptop, un casque sur les oreilles. Dans les très gros audis, on trouve des postes de travail pour remplir la même fonction.
- le compositeur travaille avec un monteur musique qui est présent tout au long du mix pour parfois *recomposer* la musique.
- Enfin, le plus important. Les techniciens ici sont appelés des Talents. Plus ils ont de nominations, de récompenses, mieux ils sont payés et plus ils sont pris en considération. Ils sont engagés pour leur savoir faire d’artisans. Toute la partie artistique est pensée par la production, la réalisation et le montage image.
Paradoxalement, la post son d’un film US représente environ 1% à 2% du budget d’un film mais je suis toujours étonné de l’implication et de l’exigence des producteurs.

LosFeliz
-20 VU
-20 VU
Messages : 18
Inscription : 01 avr. 2016, 18:20
Localisation : Los Angeles

Re: rapport sur le metier de monteur son

Message non lu par LosFeliz » 13 juil. 2018, 09:23

Maaza a écrit :
12 juil. 2018, 19:59

Dommage qu'en tant que compo je n'ai pas été consulté sur ce sondage, car j'en aurais des choses à dire sur les monteurs sons, notamment le fait que la plupart d'entre eux sont incapables d'accorder des bruitages musicaux, comme le klaxonne d'un train, avec la tonalité de la musique ce qui me paraît etre la base... et des exemples comme ça j'en ai à la pelle. De plus le mixage des musiques sur la plupart des téléfilms et films de cinéma français sont faits à la truelle avec une musique sous mixée à -30 db dans la plupart des cas alors que des bruitages inutiles sont surmixés.. normal le mixeur et le monteur son faisant partie de la même team la plupart du temps 8) :lol:

Howard Shore avait fait cette remarque lors de sa masterclass à Bercy il y a quelques mois. Il ne comprenait pas pourquoi les mixeurs français mixaient aussi mal la musique avec le reste de la bande son.
Aller, je me lache.
Autre univers, autre mentalité. Le compositeur du film sur lequel je travaille était le ghost writer(composer) de James Horner. Sur certaines scenes, il a aménagé sa musique pour que les bas du front du montage son puissent faire passer les sons demandés par l’artistique. Et moi aussi, j’ai plein d’exemples ã la pelle de compositeurs intelligents. Et puis, tu remarqueras aussi que les musiques des films US sont mixées souvent en underscore avec des choix d’instruments pour que la parole et les Fx puissent vivre. Un film n’est pas un videoclip !

Avatar de l’utilisateur
Brotools
Donateur en Argent
Donateur en Argent
Messages : 1568
Inscription : 28 avr. 2012, 18:17
Localisation : paris
Contact :

Re: rapport sur le metier de monteur son

Message non lu par Brotools » 13 juil. 2018, 09:52

"Autre univers, autre mentalité"... et autre budget aussi hein... :wink:

On sait que la moindre série/ film/ téléfilm US se vendra dans le monde entier et bénéficie donc de budgets bien plus conséquents!
Là où le moindre "petit" film bénéficie de 30 millions de dollars, chez nous, c'est le budget d'un "blockbuster"! :mrgreen:
Il faut comparer ce qui est comparable...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 15 invités