vendredi, 18 janvier 2008 00:00

AVID Mojo

Écrit par

Avid Mojo_SDI_s

L'Avid Mojo est une solution vidéo dédiée à certains systèmes économiques de montage image Avid, et, pour ce qui nous intéressera ici, au Pro Tools HD mais aussi LE depuis peu (version 7.4 obligatoire). Il se connecte à l'oridnateur Mac ou PC en firewire (norme 400Mbps).

 

Il permet notamment l'acquisition de vidéo directement dans la Timeline de Pro Tools (en DV Pal seulement), l'import direct (ie. sans conversions) de montages vidéo issus de stations Avid (via OMF 2.0 ou AAF), et bien sur la lecture synchrone au sample près dans Pro Tools, d'une ou plusieurs vidéos d'origine Avid ou QuickTime, quels que soient leurs formats (résolutions différentes), et ceci sur des moniteurs vidéos classiques (TV, moniteurs vidéos, video-projecteur, etc.) à entrées en composante, composite, ou S-Video pour le Mojo DNA, ou en SDI pour la version Mojo SDI.

 

Le synchronisme ne souffre d'aucun glissement en lecture, contrairement à d'autres systèmes plus économiques en firewire (Canopus, Pinnacle, etc.). Comme pour ces derniers, il est aussi possible d'éditer (cut/trim) les vidéos depuis la fenêtre Edit de Pro Tools, comme avec l'audio. Les opérations de Scrub sont également répercutées sur les sorties vidéos du Mojo.

C'est du côté de l'import AVID que le Mojo prend tout son intérêt, puisque outre l'import direct des images, on visualise aussi toutes les coupes et autres points d'édition dans la ou les pistes vidéo du Pro Tools, ce qui permet ensuite des Spotting rapides, et des placements de marqueurs simplifiés (en naviguant entre les coupes par le raccourci clavier Tab / Alt-Tab). Sans parler des facilités d'édition vidéo (cut/trim encore).

Comme ses ancêtres Option AV et V10, l'utilisation du réseau Unity est parfaitement possible (client), en tout cas sous Windows (nous n'avons pas pu tester cette fonctionnalité, faute de réseau de ce type disponible dans la structure où nous avons fait le banc d'essai).


Présentation de la bête

Avid Mojo_sLe Mojo se présente sous la forme d'un boitier rectangulaire gris, relativement peu épais, avec un ensemble de diodes sur la face avant, et toute la connectique en face arrière.

Le Mojo supporte les codecs suivants:
• 1:1 (Uncompressed JFIF/MXF)
• DV50
• DV25 4:1:1 : DV25 interlaced scan @ 4:1:1 sampling (NTSC 30i et PAL 25i)
• DV25 4:2:0 : DV25 interlaced scan @ 4:2:0 sampling (PAL 25i)
• DV25P 4:1:1 : DV25 progressive scan @ 4:1:1 sampling (NTSC 23.976p et NTSC 24p)
• DV25P 4:2:0 : DV25 progressive scan @ 4:2:0 sampling (PAL 25p et PAL 24p)
• 15:1s 4:2:2
• 14:1P 4:2:2
• 28:1P 4:2:2
• 35:1P 4:2:2

La version Mojo SDI et l'AVoption|V10 supportent en plus, ce qui expliquent leur prix bcp plus élevé:
• Avid IMX MPEG50, MPEG40, et MPEG30 (OP1a non supporté)
• DVC Pro 25 compressé avec le codec Avid
• Toutes les définitions standards Avid Multi-Cam Resolution

A noter qu'à partir de la version 7.4 de Pro Tools, le Mojo gère les mêmes résolutions que le Mojo SDI (à vérifier cependant pour le Multi-Cam).

Depuis la version 7.3 de Pro Tools, il est dorénavant possible de lire les vidéos Quicktime via le Mojo, Avid ayant testé spécifiquement le H.264 (MPEG4) et le DV25 avec succès, mais les performances dépendent alors du type de vidéo (codecs, dimensions) et de la machine (nombre de plugins, complexité de l'automation dans Pro Tools), bref, on retrouve les mêmes limitations qu'avec les autres systèmes en firewire. La latence n'est alors plus compensée, et il sera alors nécessaire de régler manuellement l'offset, en le mesurant avec un appareil type SynCheck. A noter églament que le Mojo ne supporte que des ratios d'image 4:3, et que les vidéos en 16:9 apparaitront "stretchées" (ce qui n'est pas un problême si le moniteur permet la compensation des ratios). Dans le même genre, Avid recommande d'utiliser des codecs i-frame, typiquement une résolution 720x576 en PAL par exemple, ainsi que des cadences standards (25i/s et 29,97i/s par exemple), dans quel cas les autres images ne seront pas affichées. Pour les résolutions HD (en 50, 59,94 et 60i/s), Avid recommande de diviser par deux le réglage de framerate dans la session Pro Tools. Autre détail important, le Mojo ne peut sortir QUE sur des moniteurs PAL ou NTSC, les vidéos en 23,97 et 24ips seront compensées à la volée par Pro Tools en PAL ou en NTSC (respectivement 25 et 29,97ips).

Il est aussi possible d'utiliser plusieurs vidéos de différents codecs dans différentes résolutions dans la même timeline, si celles ci sont à la même cadence (framerate) et qu'elles sont originaires d'Avid. Il ne sera pas possible par exemple de mélanger vidéos Avid et Quicktime sur la même piste vidéo. Il faut noter qu'Avid ne recommande pas d'utiliser le Mojo pour des Laybacks (reports) de PAD, ce qui n'empêche pas de le faire avec succès sur Beta Num avec Pro Tools et un Mojo SDI, tout le monde étant bien référencé, comme c'est pratiqué chez M6 par exemple...

Le Mojo nécessite impérativement la présence d'une interface SYNC I/O de Digidesign pour les numérisations d'image (c'est elle qui réferencera le Mojo, et ainsi permettra d'éviter tout glissement), ainsi que des disques durs physiques séparés pour l'audio et la vidéo. La présence d'un générateur de blackburst (aka Video Ref) n'est pas indispensable pour une station isolée, mais deviendra vite indispensable dans le cas d'acquisition simultannées audio et vidéo depuis des scopes Béta, à moins d'utiliser la sortie TBC de ces derniers. Ce blackburst devra être connecté à la fois à la SYNC I/O et au Mojo.
A noter que depuis la version 7.4, il est maintenant possible d'utiliser le Mojo sur Pro Tools LE. Pour une utilistion en simple lecteur, il est tout a fait possible de se passer de la Sync I/O, ce qui est très aprréciable pour les prestataires proposant des stations de montage son, et qui pourront se contenter d'un seul poste avec Sync I/O (référencé donc).

A noter que le Mojo doit être connecté à un bus firewire indépendant des disques durs ou autres périphériques firewire, ce qui peut obliger à l'achat d'une carte PCI/PCIe dédiée. Ceci à cause du protocole Avid qui bloque le contrôleur, puisqu'il est propriétaire et n'a rien à voir avec le Firewire, même s'il utilise le même connecteur : avec un disque Firewire connecté sur le même contrôleur Firewire de l'ordinateur, le Mojo ne sera pas reconnu.

AVID prévient qu'il s'agit ici seulement d'un système pour bénéficier d'un monitoring vidéo, et qu'il ne doit en aucun cas être utiliser pour "shooter" des masters, même en SD. AVID ne recommande pas non plus l'utilisation du Video pull-up avec des vidéos en provenance de stations AVID, seulement celles en QuickTime. Dans un autre registre, AVID prévient qu'en cas d'usage CPU intensif (plugins RTAS et/ou automations denses et complexes), la sortie vidéo peut être compromise (drops, désynchros). AVID recommande également de cocher le réglage "High Quality QuickTime Image" dans Pro Tools pour bénéficier de la meilleure qualité d'image.

Mojo
Face arrière du Mojo
 
Mojo SDI
Face arrière du Mojo SDI

A l'usage

mojo videotrack

Une fois le système connecté, Pro Tools démarré, et une piste vidéo vierge créée, une petite icone "A" est visible à côté du nom de la piste vidéo, ainsi que différentes options d'affichage et d'entrées/sorties (menu View de Pro Tools), comme avec les autres pistes (Audio, Aux, etc.). Le petit "A" signifie qu'il s'agit ici d'une piste vidéo Avid, sur laquelle il sera possible d'enregistrer, d'où la présence du bouton "Record", ainsi que le choix du disque de destination. On retrouvera ce même "A" dans le cas d'un import OMF/AAF depuis une station de montage Avid. Est également indiqué le format du framerate configuré dans la session (PAL/NTSC) et le temps disponible en enregistrement sur le disque sélectionné.

mojo videotrack_ioLors de l'utilisation de fichiers vidéo Quicktime, ce petit "A" est remplacé par un "Q", et la possibilité d'enregistrer disparait, ne laissant place qu'au choix de la sortie (composante ou composite et/ou S-Video).

Ne disposant pas de scope béta ou DVCam, nous n'avons pas pu tester l'enregistrement, mais j'ai personnellement pu constater son bon fonctionnement chez des prestataires. La méthode est rigoureusement la même qu'avec l'audio. Seul bémol, il n'est possible d'utiliser que le codec DV25... De même, l'option Machine Control ($$$ encore) se révèlera également indispensable pour controler le scope à distance depuis Pro Tools, tout comme l'interface de synchro Sync I/O pour avoir le même référencement (Video Ref) que le scope...

Nous avons donc demandé à nos amis de HighFun et de Polyson de nous fournir quelques exports en différents formats, sous la forme d'OMF 2.0 et d'AAF (Avid recommandant l'AAF qui intègre d'avantage de metadatas). Et oui, là aussi il faudra acquérir l'onéreuse option DigiTranslator 2.0 de Digidesign, puisque Pro Tools n'est pas (encore?) capable d'importer directement une séquence Avid, mais seulement un OMF ou un AAF.
Il sera très imporant de demander au monteur image de préalablement faire un "Render" de tous les effets (fondus, titres, multi-streams), Pro Tools n'étant pas (encore?) capable de les intérpréter, et affichant à la place une belle image noire avec la mention "Offline". En général, les monteurs image se contenteront d'un "Mixdown" de base de toute la séquence (un seul fichier vidéo continu), alors que le choix "Mixdown with Video Edits" dans le popup d'Export permettra de conserver tous les points de montage (coupes), ce qui permet un gain de temps considérable pour le placement de marqueurs de séquences dans le cas de montages son téléfilm ou film (chose que les mixeurs apprécient particulièrement). A noter également que les séquences Multi-Cam ne passent qu'avec le Mojo SDI ou l'AVoption|V10, mais pas le Mojo de base (à vérifier avec la sortie de la version 7.4 censée permettre l'utilisation des mêmes résolutions que le Mojo SDI).

mojo importmixdownPour importer tout ça dans Pro Tools, il suffit de passer par les classiques menu "Open..." si aucune session n'est déjà créée, "Import Session Data", ou drag&drop depuis le Workspace. Si l'AAF a été fait avec l'option "Mixdown with Video Edits" apparaissent alors 2 pistes vidéos ressemblant à la capture ci-contre, ce qui facilite énormément le repérage des coupes, voir la pose rapide de marqueurs.

Origine Avid oblige, la classique compensation de délai (Video Sync Offset) à régler avec les périphériques firewire classiques est ici automatiquement calculée s'il s'agit de sources vidéos Avid, on peut donc laisser la valeur à 0 dans le champ Avid video offset. Cependant, l'utilisation d'écran plasma ou LCD pour le monitoring vidéo ne dispensera pas d'entrer une valeur ici (typiquement de 2 à 4 quarter frames pour un LCD, et de 4 à 6 pour un plasma).
Pour l'utilisation de sources Quicktime, il sera comme d'habitude nécessaire d'inclure cette valeur (typiquement de 12 à 18 quarter frames) dans l'autre champ Quicktime video offset.
Ces valeurs, une fois mesurée avec un appareil comme le SynCheck, seront mémorisées, et ne demanderont pas de changement à moins de changer la configuration vidéo du système (type de monitoring notamment).
Un autre petit soucis induit par ce phénomène de latence Firewire se manifestera lors de Scrubs dans Pro Tools : dans ce cas, l'image sur moniteur n'est PAS synchrone avec l'endroit du Scrub. Pour contourner le problême, il est possible d'utiliser la fonction"Scrub in Video Window" de Pro Tools, qui fait apparaitre la vidéo sur un des moniteurs informatique de Pro Tools (son positionnement et sa taille sont configurables), et qui, elle, reste synchrone en toute circonstance.

 

Conclusion

Les Plus

- qualité d'image en 1:1
- compatibilité directe avec les medias Avid (la plupart des codecs, sauf HD)
- parfaite intégration avec Pro Tools
- compatible avec les Mac Pro (depuis la version 7.4 de Pro Tools)

Les Moins

- relativement cher
- ne fonctionne qu'avec Pro Tools (et certains systèmes de montage Avid bien sur)
- nécessite une SYNC I/O pour les numérisations
- nécessite l'option DigiTranslator 2 pour l'import de montages Avid (OMF/AAF), voire Machine Control pour les numérisations
- consommation CPU non négligable

 

Par Dorian. Relecture et nombreuses corrections par Papalou.


[] Commentaires sur cet Article dans le Forum...


 

Lu 2673 fois
Plus dans cette catégorie : « JazzMutant Lemur Fairlight Xynergi »