vendredi, 30 mars 2012 12:13

AETA 4MinX

Écrit par

4minx1

Depuis la première publication de cet article début 2012, la 4Minx d'AETA a beaucoup évolué grâce aux mises à jour successives du firmware, et j'en ai moi-même une connaissance plus approfondie, par mon utilisation bien sûr mais aussi par les échanges au sein de la communauté des utilisateurs.

De plus, certaines informations étaient devenues obsolètes, je me devais donc de remettre cet article à jour.

Présentation

 

La 4Minx est une mixette / enregistreur numérique conçu et fabriqué en France par AETA Audio Systems. Il comprend 4 entrées micro, 2 entrées ligne, 2 entrées AES et de 2 à 8 pistes d'enregistrement. Les pistes sont disponibles en tant qu'options payantes sous forme de mise à jour du firmware, tout comme la gestion du time code et des micros ambisoniques. Ce principe permet d'avoir une machine que l'on pourra faire évoluer selon ses besoins ou ses moyens financiers.

 

L'appareil est en plastique rigide sur le dessus et le dessous et en métal sur les côtés. Rien de vulnérable ne dépasse, l'écran est dans un renfoncement : à première vue l'appareil semble robuste. Construit pour le terrain. On est en confiance.

4minx-a 

Le constructeur annonce une taille de 260 x 75 x 195 c'est un peu plus étroit mais plus haut qu'une SD442 par exemple. Côté poids c'est tout à fait raisonnable : j'ai pesé 1,850 kg à vide (2,100 kg avec batterie et 2,800 kg avec le sac – à titre de comparaison, Sound Devices annonce 2 kg avec les piles pour une 442).

4MinX est alimenté par une batterie SONY NPF960. Une batterie de 6000 mAh tiendra au moins une demi-journée (5h environ avec 3 ou 4 micros statiques + 1 HF).

4minx-bLes connecteurs (Neutrik) et leurs poussoirs sont accessibles sans difficultés particulières y compris avec le sac Camrade prévu (mais non inclus). Celui-ci est robuste, bien conçu, la batterie reste accessible, la sangle matelassée (en cuir) est la bienvenue et la poche supplémentaire de taille suffisante pour être utilisable sans être trop encombrante.

La face droite présente les sorties (2x2) et les entrées (1x2) ligne sur XLR5, la sortie casque le logement de la carte SD, etc.

Seule bizarrerie à noter ici : les deux prises USB. L'une est en connectique de type 'A' et USB 1.0 pour brancher un clavier ou un contrôleur midi, l'autre pour la sauvegarde (en USB 2 donc) est en micro USB 'A'. Dommage, on ne pourra pas simplement y brancher une clé USB : il faudra trouver le bon adaptateur. (Pour être précis : il est possible de faire une copie de sauvegarde sur clé depuis le grand port USB mais au débit de l'USB 1 (12Mbits/s)

  4minx-c

L'appareil met environ 30 secondes à démarrer et à peine plus de 5 secondes à s'éteindre ou à passer en mode veille.

 

La face avant présente :

- 4 faders rotatifs assignés aux 4 entrées micro
- 4 commandes +/- liées aux fonctions de chaque entrée micro : gain, coupe-bas, solo (pré / post), limiter (on / off), phase (+ / -)
- 4 faders assignables individuellement aux fonctions pan, line in level ou AES level
- 1 master
- 1 niveau de casque

Les rotatifs sont agréables à manipuler, pas trop lâches et un ergot permet de n'utiliser qu'un doigt. Les poussoirs, en revanche sont mous mais demandent à être pressés fermement. Il faut un peu de temps pour s'y habituer.

4minx-d

La molette cliquable est un peu déroutante au début : il faut la tourner dans le sens inverse des aiguilles d'une montre pour descendre dans un menu et deux crans correspondent à une ligne sur l'écran. Encore une fois, avec un peu de pratique on s'y fait très bien.

Affichage :

L'écran est de taille suffisante et tout à fait lisible en toutes situations. De même, sous chaque fader rotatif, les leds qui indiquent les niveaux pour chaque entrée micro, l'état du limiteur et le témoin de saturation sont visibles même en plein soleil.

Par contre, dans un environnement sombre, les touches disposées autour de l'écran sont illisibles car en contre-jour de l'écran. Il est conseillé de mémoriser leurs emplacements. Le fond de l'écran étant blanc et gris très clair, l'écran peut être éblouissant même à luminosité minimum.

 4minx-e

L'interface en elle-même n'est pas très attirante et donne l'impression que l'espace n'est pas utilisé de manière optimale. Pourtant de grandes améliorations de l'affichage ont été apportées récemment : apparitions de grandes info-bulles lors de changements de paramètres (gain, coupe-bas, phase etc.) et le contour de la fenêtre des bargraphs s'affiche en couleurs : orange : prêt à enregistrer, rouge : enregistrement, vert : lecture, bleu : pause. Ce n'est pas encore la panacée, mais on gagne énormément en clarté.

4minx-j

La lisibilité et l'ergonomie de l'interface utilisateur a fait l'objet de beaucoup de remontées vers le fabricant et il semblerait qu'une version très prochaine verra un remaniement complet de l'affichage.

Les indicateurs sont paramétrables en « dBfs » ou « VU » mais la balistique des VU me semble louche (temps de montée plutôt rapide pour un vumètre). Dommage que la 4MinX ne propose pas une option « VU + Peak »

Les touches de raccourcis assignables F1 – F4 permettent d'adapter la 4Minx à chacun et à chaque situation. En conjonction avec la touche « shift » on accède à 4 autres fonctions. Une mise à jour récente permet d'assigner encore plus de fonctions à ces touches (accès rapide aux métadonnées ou aux snapshots).

D'autres raccourcis sont accessibles via ces touches lors de la navigation dans les menus.

4minx-f

Enfin les touches F1 – F4 permettent, en conjonction avec la touche « casque » (+ « shift »), d'accéder à un total de 8 options de monitoring. Il est très pratique de pouvoir personnaliser les options de monitoring, même s'il est nécessaire d'appuyer sur deux touches pour y accéder.

4minx-g

Les menus quant à eux, sont dans l'ensemble assez déstabilisants et peu intuitifs dans leur organisation : les fonctions des rotatifs P1 – P4 se paramètrent dans le menu « audio », l'extinction se fait par le menu « tools », les métadonnées sont accessibles dans un sous menu, la résolution se règle dans le menu Record / File Format et la fréquence d'échantillonnage dans le menu Settings / Synchronization... Après plus d'un an d'utilisation régulière, j'en suis souvent à chercher telle fonction ou tel paramètre. Heureusement, au fur et à mesure des mises à jour du firmware l'organisation s'améliore et les fonctions les plus courantes sont assignables à des raccourcis.

Cette organisation en dépit de la logique et les lots de raccourcis apportés par chaque mise à jour et réclamés par les utilisateurs selon leurs besoins individuels font qu'il est nécessaire de se plier à quelques séances « d'entraînement » avant de pouvoir être réellement productif sur le terrain.

 

Fonctionnalités

connectivité :

Pour le détail, je vous renvoie au mode d'emploi disponible sur le site du constructeur. Voici en résumé les entrées et sorties disponibles :

Entrées :

4 Mic / Line IN sur XLR3 avec alimentation PH48V ou T12

2 AES IN sur XLR3 norme AES 42 ou AES 3 avec alimentation 10V

Sorties :

2 x 2 Line OUT sur XLR5 (+ copie du signal « line out 1/2 » sur minijack)

3 x AES OUT sur TA3

« Direct I/O » sur subD 9 : Direct out des 4 préamplis micros

« Ext I/O » sur Neutrik Minicon 12 broches pour émetteurs et récepteurs HF

Les possibilités de routing sont très complètes : chaque entrée peut être envoyée vers chaque sortie ou chaque piste d'enregistrement (en pré ou post – fader le cas échéant) directement ou via un BUS et un AUX

 

Enregistrement

L'enregistrement s'organise en fichiers (« files ») qui peuvent être mono, stéréo, M/S Double M/S ou polyphoniques. Chaque entrée (pré ou post) ainsi que l'AUX et le BUS peuvent être validés en enregistrement. Les 2 à 8 pistes disponibles (selon les options choisies) se répartissent librement dans chacun de ces fichiers.

4minx-h

Les fichiers s'organisent en « project » divisé en « workday » eux-mêmes divisés en « scene » et « take »

 4minx-i

A un projet est associée une configuration de routing et de fichiers (mais qui peut tout à fait être modifiée). Logiquement, les « take » s'incrémentent automatiquement, les autres paramètres son gérés par l'utilisateur. Les noms de fichiers sont personnalisables avec les informations suivantes : Project, Scene, Day, Type.

Fichiers 4Minx

 

Qualité audio

Pour les mesures faites par AETA je vous renvoie également à la documentation du constructeur. Je me pencherai plus sur les résultats concrets obtenus en situation.

Préamplis :

Les préamps micro offrent suffisamment de gain pour pouvoir utiliser un M160 sur une voix sans devoir être poussés au maximum et sans générer trop de souffle.

Exemple prise de son voix M160

reportage. 50DB de gain, fader à mi-course

Exemple prise de son voix km 184 comparatif 4minx - Fireface

 Canal gauche : 4minx, canal droit : Fireface400

 Exemple prise de son violon km 184 comparatif 4minx – Fireface

 Répétition de violon solo . Canal gauche : 4minx, canal droit : Fireface400

 Exemple prise de son violon km 184 comparatif 4minx – Zoom H4

 Répétition de violon solo. Canal gauche : 4minx, canal droit : Zoom H4N

 Filtres :

Sur ses entrées micros, 4MinX propose 1 filtre analogique à pente raide à 50Hz et des filtres numériques à 12 dB/oct à 50, 80, 120 160 et 200 Hz et un filtre à pente douce à 300Hz (6dB/oct) ce dernier est très efficace pour faire ressortir une voix en milieu bruyant sans trop la dénaturer.

 Exemple prise de son voix TLM 103 avec différent filtres

Limiteur :

Il est réglable entre -3 et -12 dBFS et assignable individuellement à chaque entrée micro. Il sait rester très discret.4minx-k

 Exemple prise de son musique avec limiteur sollicité (@-6dB)

 Musique sonorisée, le limiteur est actif sur chaque coup de caisse claire

Mixdown Limiter:

Belle surprise que l'apparition lors d'une mise à jour d'un compresseur / limiteur que l'on peut insérer sur le bus de mixage principal. Cette apparition nous laisse deviner les possibilités d'évolutions futures dont est capable la 4minx.

 

Firmware

A sa sortie, 4Minx a fait l'objet de beaucoup de critiques et de méfiance à cause de bugs plus ou moins graves, et de la défaillance de certaines machines. Mais avec la sortie de la V1.5 du firmware il y a plus d'un an, l'appareil est tout à fait fiable et stable.

4minx-m

La version actuelle est la 1.7.1 et les dernières améliorations concernent surtout l'ergonomie de l'appareil (raccourcis, organisation des menus, amélioration de l'affichage), l’accélération des processus (finalisation des fichiers, allumage, extinction...) et l'ajout de nouvelles fonctionnalités (contrôleur midi)

Cette sortie ratée aura au moins servi à une chose : AETA a dû mettre les bouchées doubles pour éditer un firmware fiable, redoubler de vigilance sur la fiabilité des appareils livrés et s'est rapproché des utilisateurs. Aujourd'hui, les forums spécialisés sont beaucoup moins agités dès qu'il s'agit de 4Minx et en cas de pépins, les utilisateurs se tournent directement vers le concepteur pour un dépannage à distance voire pour la réparation d'un fichier corrompu.

En plus de ces retours directs de l'utilisateur au fabricant, l'équipe commerciale et technique d'AETA est très présente sur les réseaux sociaux et prend en compte les remarques et critiques dans les mise à jour du firmware. Cette proximité est indéniablement un des grands atouts de la 4Minx.

Cela fait de 4Minx un appareil évolutif, non seulement selon les options choisie, mais aussi évolutif dans le temps et il semble bien que cette évolution va dans le sens de la versatilité : les utilisateurs ayant fait part de leurs doléances aussi diverses soient-elles ; la 4minx est devenu un appareil réellement personnalisable. TV, fiction, reportage, documentaire, musique, l'appareil s'adaptera sans soucis à toutes les situations.


Pour plus d'informations

Pour plus de détails, je vous renvoie sur le réseau social bleu à la page créée par Thomas Damiens. https://www.facebook.com/groups/4minx/ Thomas fait partie des beta-testeurs de la machine, il la connaît extrêmement bien et sa page fourmille d'informations très concrètes et mises à jour très régulièrement.

 4minx-l

Pour les plus curieux, une longue discussion se poursuit depuis septembre 2011 sur perchman.com. Beaucoup de tri à faire à la lecture, la majorité des informations étant périmée.

Enfin, je recommande aux utilisateurs de rejoindre le Google Group aeta-4minx destiné à l'échange et l'entraide entre utilisateurs ainsi qu'à remonter des informations de manière collective et synthétique en vue des améliorations futures de la machine. Ce groupe est indépendant d'AETA mais son équipe technique et commerciale y participe activement.


Merci à Yann-Dominique Begault (Yes Audiovisuel), Christophe Mahoux (Aeta), Vincent Magnier et Thomas Damiens.

Par Grégory Pernet aka Caravaggio, avril 2013.


Discussions sur cet Article dans le Forum...


Lu 12006 fois
Plus dans cette catégorie : « Pro Tools HD Native avec HD Omni